Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 18:07
Jazz en concert, deux réussites

L'association Jazz Again et la ville de Lambersart ont accueilli deux événements remarquables qui ont rempli d'enthousiasme un public conquis par la qualité des deux spectacles.

Le Brass Band Nord Pas de calais renforcé par le Bag Pipe de la Somme nous ont enchanté avec une légende celtique digne d'un film d'aventure comme le Hobbit. L'émotion était à son comble avec amazing grâce.

Le lendemain Touve R. Ratovondrahety, le prestigieux pianiste de Paris fidèle à son ancienne paroisse de ND de Fatima en compagnie d'un jeune comédien a détourné Gershwin pour livrer un époustouflant numéro de virtuose au piano et à l'orgue. Un public toujours aussi nombreux a applaudi la performance. Le député maire a félicité l’association partenaire et les acteurs de la réussite tout en confirmant que l'événement serait reconduit pendant trois ans grâce à sa réserve parlementaire.

Soulignons la présence nombreuse des élus majoritaires, des responsables de la manifestation ; Brigitte Astruc et Claude Reynaert ainsi que du conseiller général Jacques Houssin.

Bravo à tous et à l’année prochaine.

Jazz en concert, deux réussites
Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Culture Tourisme Animations International
commenter cet article
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 04:43

Nous avons le plaisir de vous informer que le magazine municipal "Lambersart (infos)" de février 2015 est paru. Il est en cours de distribution dans tous les foyers lambersartois.

Il est également téléchargeable et feuilletable sur le site de la ville :

 

www.lambersart.fr

 

Nous vous proposons ci-dessous la tribune de notre liste, bonne lecture:

 

 

C comme CITOYENNETÉ

Notre maire a été l’un des premiers à proposer un plan de développement de la citoyenneté en revisitant la plupart de nos politiques principalement en direction des jeunes, dont certains, fortement influencés par les réseaux sociaux, cherchent à trouver des excuses aux actes de barbarie qui ont fait 17 victimes dans notre pays.

Le terme « citoyenneté » ne doit pas être galvaudé ; il recouvre en particulier l’impérieuse nécessité pour la République d’enseigner à l’école les valeurs fondamentales sur lesquelles repose le « vivre ensemble ». La notion vient du latin civitas = cité, mais c’est en Grèce qu’est réellement née la citoyenneté. Dans l’Antiquité grecque, le citoyen désignait celui qui jouissait du droit de cité et qui participait à la vie de la Cité. Avec la Révolution française, le concept s’est élargi à l’universalité des principes d’égalité et de liberté dans la société civile et dans l’espace politique, affirmé avec force dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

De nos jours, on constate le développement d’une citoyenneté « plurielle ». Ainsi, est considéré citoyen à part entière tout individu exerçant la souveraineté de ses droits et devoirs civils, politiques mais aussi sociaux. Cette disparité n’efface cependant pas le caractère actif du citoyen dans la reconnaissance de ses droits et de ses devoirs. Il convient alors d’amener nos concitoyens à prendre conscience de leur liberté d’agir dans la société : « la République n’est jamais aussi forte que lorsqu’on applique les lois plus par passion que par crainte » disait Montesquieu. La citoyenneté ne se subit pas, elle se vit, et elle reste pour de nombreux philosophes la base de la liberté et de l’humanité de l’Homme.

Il y a plusieurs manières de vivre cette citoyenneté : la citoyenneté civique et politique qui est liée à la nationalité et à l’exercice des droits politiques. La citoyenneté sociale qui regroupe tous les aspects du vivre ensemble, avec ses droits, ses devoirs... Enfin, la citoyenneté européenne qui vient s’ajouter à la citoyenneté nationale, car les citoyens partagent une même communauté de destin.

Chacun doit prendre sa part au respect collectif et individuel de la laïcité et le dialogue doit s’engager avec les représentants des diverses sensibilités religieuses ou philosophiques.

Les valeurs républicaines doivent être proclamées, l'universalisme, la dignité de la personne humaine, le respect de l'autonomie, la liberté d'opinion, sont le socle de ces valeurs s'articulant avec un idéal fondé sur la laïcité. En fait si l'Etat doit s'abstenir de choisir entre telle et telle religion, il ne saurait rester indifférent à la question du racisme ou de l'égalité des sexes. Il faut d’abord en préciser les modalités d’application qui doivent être uniformes dans toutes les villes de France, car la République est une et indivisible ; la question des comportements sur la voie publique qui portent atteinte à l’égalité hommes-femmes doit être réglée précisément et les lois et décrets qui en résultent effectivement appliqués. De même que les ingérences étrangères dans la construction des lieux de culte, ou la pratique religieuse au travail, la priorité réaffirmée de la santé publique à l’hôpital, ou des comportements religieux contraires au principe de laïcité au restaurant scolaire, à l’université publique ou dans les transports en commun. Pour autant les garanties apportées à la libre pratique des religions dans la sphère privée doivent être renforcées.

L’éducation, dans une démocratie, doit former des citoyens actifs et préparer à la vie en société dans une République française indivisible qui doit donc refuser toutes les formes de communautarisme. Cette éducation n’a de sens que si l’individu, au-delà du respect des règles, est amené à les penser, à s’interroger à leur sujet, à en juger.

L'école doit être la priorité absolue de la reconquête de l'esprit républicain. C'est l’avenir même des jeunes de France qui est en jeu.

"Pour que la République fonctionne bien il faut des citoyens éclairés et vertueux, qui intériorisent les contraintes du contrat social. C'est pourquoi la République ne se conçoit pas sans l'instruction et l'éducation. Il lui faut donner à chacun les connaissances nécessaires pour remplir son rôle de citoyen actif d'une démocratie. Il lui faut encore plus faire partager par chacun ses normes et ses valeurs... Une République qui ne s'enseigne ni ne se célèbre est une République morte".

A.Prost

Lambersart info de février 2015 est paru !
Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Communication
commenter cet article
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 05:29

Nous vous proposons la suite des vœux 2015 aux forces vives et aux lambersartois.

 

Bonne lecture.

 

Marc-Philippe Daubresse Député-Maire

« L’horreur, le dégoût, l’indignation ; la colère aussi.

La peur, l’inquiétude, l’émotion ; l’espérance aussi.

 

Ces sentiments, nous habitent et nous déchirent, se sont mêlés en nous en apprenant l’ignoble et sanglante fusillade, d’une violence inouïe, qui s’est déroulée dans les locaux du journal Charlie Hebdo et s’est poursuivie par l’assassinat de forces de l’ordre et de victimes innocentes dans un magasin parisien kacher.

On a voulu toucher la France au cœur et 17 personnes sont tombées au nom de la liberté d’expression de la démocratie, de l’ordre républicain, de la tolérance et de la laïcité.

 

Cette tragédie nationale a bouleversé chacune et chacun d’entre nous, au-delà de tout ce que l’on peut imaginer, d’abord par compassion pour  toutes les victimes mais aussi parce que la Nation devait se rassembler, dans un grand mouvement d’unité nationale, puisque la France était frappée au cœur.

On a voulu abattre l’Esprit même de la France, sa lumière, son message universel de défense des droits de l’homme.

 

C’est pourquoi les élus du Conseil Municipal, majorité et opposition réunies, ont voulu s’exprimer ensemble dans notre journal municipal :

- pour défendre la liberté d’expression et les valeurs fondamentales de notre République ;

- pour rejeter la tentation de l’amalgame et respecter tous les croyants et les non croyants à condition qu’ils respectent les lois de la République ; 

- et pour présenter un front uni face au terrorisme, à la barbarie et aux assassins.

 

Unis à Lambersart, citoyens, journalistes, élus et personnel municipal, nous l’avons été sur le plan régional : depuis que je suis élu, je n’avais jamais vu autant d’hommes et de femmes réunis dans la même dignité et pour le même objectif.

Pour ma part, j’ai été fier de participer à cette manifestation, qui a rassemblé près de 40 000 PERSONNES à Lille, en portant le nom d’un des policiers assassinés sauvagement, aux côtés de Martine Aubry qui pour sa part portait celui d’un de nos plus célèbres caricaturistes et de représentants de tous les partis politiques républicains rassemblés derrière ceux de la presse régionale.

 

Citoyens parmi les citoyens, nous avons défilé au nom de la liberté, dans l’égalité et nous avons redécouvert la fraternité.

Le lendemain à Paris et en province, près de 4 millions de Français ont donné au monde entier l’image bouleversante d’une Nation courageuse qui  réagit de manière immense et viscérale pour se tenir debout et unie en refusant de céder au terrorisme des terroristes.

 

A la suite de toutes ces cérémonies bouleversantes, émouvantes et éprouvantes, notre peuple s’est rassemblé dans l’épreuve comme il a su le faire à d’autres heures tragiques de son histoire.

 

Bien sûr lorsque nous écrivons que «nous sommes Charlie», nous ne partageons pas forcément toutes les caricatures ou les prises de position du journal Charlie Hebdo mais pour reprendre une phrase attribuée à tort à Voltaire :

 

«Je ne suis pas d’accord, avec tout ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire»

 

Rassemblés dans l’unité pour défendre nos valeurs et notre mode de vie,

 

«Nous sommes Charlie, nous sommes la République »

 

«L'histoire n'attend plus l'historien, il trace une ligne : elle emporte un monde» disait CHATEAUBRIAND.

 

Et maintenant ?

 

Il nous faut préserver ce climat d’union au service d’une certaine idée de la dignité dans nos démocraties et garantir aux français que leur sécurité sera mieux assurée et que rien ne sera laissé de côté, afin de :

 

«Désarmer le tueur avant qu’il ne passe à l’action»,

 

pour reprendre l’expression de Robert Badinter.

 

Si nous voulons que dans nos cœurs, dans notre mémoire et dans nos villes ces moments exceptionnels restent vivants, il nous faut être plus forts que ceux qui ont voulu assassiner la démocratie.

 

Ce n’est pas simplement ici une espérance, c’est aussi un choix, une volonté, un engagement

 

- Et cet engagement, je le sais sera difficile à tenir :

Nous devrons faire attention aux images et aux mots que nous employons ;

Nous devrons être à la hauteur de l’exigence du message des Français ;

Nous ne devrons, à aucun moment, baisser la garde, car des risques sérieux continuent de menacer notre démocratie.

 

- Cet engagement sera difficile à tenir, parce que le premier Ministre l’a reconnu mardi dernier à l’Assemblée Nationale, nous sommes en guerre, même si nous faisions semblant jusqu’ici de ne pas y croire vraiment.

Nous ne sommes pas en guerre contre une religion et contre nos compatriotes musulmans, juifs  ou chrétiens que nous devons protéger dès lors qu’ils respectent nos lois et notre mode de vie, car la République est fraternelle et généreuse.  

 

Nous sommes en guerre contre le terrorisme, l’intégrisme et le djihadisme

Il ne se passe pas un jour sans que les événements ne nous rappellent que le monde dans lequel nous vivons est dangereux :

Comme toujours, dans une période de transition, le monde change, l'histoire s'accélère à un rythme tel qu'elle dépasse la réflexion de la plupart de nos élus et de nos populations et la crise s'enracine dans une profonde incompréhension de la population devant la rapidité et l'ampleur des transformations du monde et dans une angoissante prise de conscience de la vulnérabilité et de l'impréparation des nations libres de l'Europe.

 

Cet engagement sera difficile à tenir parce que, en ce début d’année 2015 c’est  la peur et l’inquiétude qui dominent : désormais tout ce qui se passe à un autre endroit de la terre concerne chacun d’entre nous. Le monde est devenu une cage d’escalier où l’enfer et le paradis sont voisins de palier.

 

Cet engagement sera difficile à tenir parce que nous ne sommes pas vraiment rentrés dans ce siècle et que nous nous retournons sans cesse sur nous-mêmes, comme un homme qui ne réussit pas à trouver son sommeil, en regardant sans cesse le plateau des menaces et des peurs plutôt que de nous concentrer sur celui du progrès et des espérances.

 

Sur le plateau de la peur et des menaces

- la peur de la recrudescence des nationalismes ;

- la peur de voir se dissoudre nos identités, nos traditions, d'où la montée des intégrismes ;

- la peur que la planète ne puisse supporter ni la croissance de sa population, ni celle du réchauffement climatique, d’où le retour des obscurantismes ;

- la peur de perdre son bien-être personnel, d'où le retour des égoïsmes.

 

Sur le plan international, le climat est préoccupant

Nous continuons à subir de plein fouet la mondialisation, sans avoir réussi à la réguler, avec de nouveaux risques :

 

- Risques économiques avec le ralentissement chinois, la débâcle russe, la déflation de l’Europe et du Japon.

 

- Risques financiers, avec le renouveau des bulles spéculatives et le regain de tension autour de la Grèce.

 

- Risques sociaux avec  les manifestations contre l’austérité en Italie, en Espagne ou en Grèce.

 

- Risques politiques avec la montée des populismes, et des extrémismes.

    

En France, la situation économique nourrit cette inquiétude :

 

- notre production industrielle est à son plus bas niveau depuis 20 ans,

- notre niveau d’emplois marchands est redescendu à son niveau d’il y a 10ans,

- Il en résulte un chômage endémique qui frappe 6 millions de personnes et une richesse par habitant inférieure de 6 %  à la moyenne des pays développés,

- les finances publiques sont sorties de tout contrôle du fait de la dérive des dépenses sociales.

 

Lorsque la France dépense 100 €, ses recettes ne lui permettent de couvrir que 80 % de ses dépenses !

Nos  pays occidentaux se sont endettés avec des déficits publics considérables, non pas pour remuscler leur économie ou pour lutter contre la concurrence sauvage des pays émergents à faible coût de main d’œuvre, mais pour maintenir leur modèle social devenu inadapté à ce nouvel état du monde à coups de subventions ou d’allocations.

 

Toujours moins de production donc moins de recettes, toujours plus d’allocations donc de dépenses qui creusent toujours plus de déficits financés par une dette qui devient de moins en moins solvable !

 

Sur le plateau des atouts et de l’espérance :

- La démographie la plus dynamique en Europe.

- Une très forte épargne qui nous permettrait aisément de développer l’emploi dans nos PME, avec une incitation fiscale.

- Un réseau d’infrastructures incomparable, une énergie nucléaire qui préserve notre indépendance énergétique.

- Un climat, une culture et un patrimoine qui fait de notre pays la première destination touristique du monde.

- Des entreprises exportatrices mondialisées en pleine ascension.

 

La baisse de 40% du prix du pétrole va redonner plusieurs milliards de pouvoir d’achat supplémentaires aux pays consommateurs.

La faible inflation, conjuguée avec la baisse des taux d’intérêt, nous permettent de financer nos investissements dans de bonnes conditions.

La solidité  de la reprise américaine   qui progresse à nouveau de 3 % l’an, associée à la baisse de l’euro  vont doper l’économie mondiale.

 

Il nous faut éloigner ces menaces et tirer parti de ces opportunités, c’est pourquoi :

 

 

 

Mes voeux

 

Mon premier vœu sera  pour que la croissance reprenne en France le plus vite possible et qu’elle soit durable.

 

Il est faux de croire que l’on a tout essayé contre la crise : les expériences étrangères réussies prouvent que le redressement peut être effectué en 5 à 10 ans  et ainsi redonner un avenir aujourd’hui fortement compromis à nos enfants et petits-enfants,

 

Plusieurs pays ont réussi à retourner la situation malgré la crise :

- le Canada et la Suède dans les années 90, l’Allemagne avec son agenda 2010 et la Nouvelle Zélande plus récemment.

 

Chacun a fait des thérapies de choc, avec le soutien des citoyens contre les corporatismes (que les français sont d’accord pour accompagner à 84 %), et chacun s’est concentré sur un seul domaine de réduction de la dépense publique.

 

Le Canada a fourni la démonstration que l’on pouvait réduire très significativement sa dette et ses déficits en  6 ans seulement, avec un principe simple : baisser le cout de la dépense publique7 fois plus fort que l’augmentation des impôts qui est restée très faible.

 

Tout le contraire de la France :

Des ministères entiers ont été fermés (les transports, l’industrie, le tourisme par exemple), grâce aux départs en retraite les effectifs réels en particulier de la haute fonction publique ont été réduits de 15 % en 6 ans !

On ne peut durablement dépenser plus que ce que l’on gagne !

Pourquoi ne le ferait-on pas en France ?

 

La deuxième expérience intéressante est celle de l’Allemagne, qui s’est concentrée sur la réforme du marché du travail :

 

  1. ils ont rendu l’embauche plus attractive en offrant des CDD immédiats de 18 mois sans charge sociale, 80 0000 emplois ont été créés ;
  2. on a lancé le concept de l’auto-entrepreneur avec un système avantageux ;
  3. on a relancé les mini jobs «il vaut mieux un petit travail que l’horreur du chômage à la maison»  en contrepartie on a réformé le système d’indemnisation du chômage ;
  4. on a privilégié avec le soutien des syndicats la stabilité dans l’emploi en échange de la stabilité voire la baisse des salaires ;
  5. on a cherché la compétitivité en simplifiant les normes et en supprimant les seuils.

 

J’ai noté avec intérêt que des esprits bien intentionnés (ceux qui sont capables du meilleur comme du pire surtout le pire où ils sont les meilleurs) se demandaient quelles mesures j’avais prises quand j’étais Ministre de la Jeunesse et des solidarités Actives je n’en citerais que 3 :

 

  1. L’expérimentation dans 10 départements qui  été un succès de l’obligation, pour toute personne recevant un revenu de solidarité active  revalorisé, de travailler 7 h par semaine (en Allemagne c’était 15h).
  2.  La mise en place de la loi sur le service civique dont j’ai été le rapporteur : en 4 ans ce sont 75 000 jeunes qui sont passés dans ce système avec, à l’issue, plus de chances de trouver un emploi.
  3.  La mise en œuvre  d’un plan renforcé de lutte contre le décrochage scolaire : 20 000 jeunes décrocheurs revenus dans le système éducatif en 3 ans, en particulier dans notre région.

 

 

La dernière expérience est celle de la Nouvelle Zélande qui a réformé son système de santé en faisant payer par l’impôt ce qui relève de la solidarité et en mettant en concurrence ce qui relève de l’assurance.

Dans ces pays la démonstration est faite désormais qu’on peut vivre heureux en étant compétitif dans une économie mondialisée et que l’on peut ressortir plus fort d’une période de crise alors :

 

Pourquoi pas nous ?

 

Le XXIème siècle commence. La France a tous les atouts pour qu’il soit aussi le sien. Il promet d’immenses opportunités. Il ne dépend que de nous de les saisir.

Le monde change. La France ne peut, ni ne doit, rester immobile. Ce qui fait peur aux français ce n’est pas le changement, c’est l’absence de solutions alternatives crédibles. Ce qui les exaspère c’est ce fatalisme qui s‘est abattu sur tant de responsa­bles politiques.

Il nous faut changer, non par amour du changement, mais parce que les français attendent autre chose que des discours du passé, des solu­tions mille fois utilisées ou des mots vides de sens. Ils exigent que nous les aidions à comprendre l’avenir,  et par-dessus tout, à le bâtir pour eux et pour leurs enfants.

 

SUR LE PLATEAU DE L’ESPERANCE NOUS DEVONS METTRE LA CREATION DE LA METROPOLE LILLOISE EUROPÉÉNNE, dont le nouveau Président, Damien CASTELAIN, nous fait l’honneur d’être parmi nous ce soir et s’exprimera juste après moi.

 

Mon deuxième vœu sera pour le développement de l’Intercommunalité

 

Afin de  construire l’avenir de l’agglomération lilloise devenue depuis le 1er Janvier 2015 LILLE METROPOLE EUROPEENNE

 

C’est la bonne nouvelle de la rentrée, nous vivons désormais dans une métropole de 1 230 000 habitants au sein d’une région de 6000000 d’habitants !

Ma conviction c’est qu’il ne faut pas prendre ces 2 événements majeurs qui vont changer notre vie quotidienne  comme une contrainte mais comme une opportunité de faire réexister notre territoire entre Paris, Londres et Bruxelles, afin que nous ne soyons plus un carrefour où l’on ne fait que passer, mais une terre de développement et de projets où l’on a envie de s’arrêter et de rester.

La loi MAPAM est entrée en application ce 1er Janvier 2015.

Elle a fait de Lille une Métropole européenne avec de nouvelles compétences, en particulier :

 

- L’enseignement supérieur et la recherche avec la fusion annoncée des 3 universités LILLE 1, 2, et 3

- Le Tourisme avec  la création d’un office métropolitain du Tourisme doté de 10 antennes locales

- L’énergie et la gestion de tous les Réseaux

- Les routes départementales au 01/01/2017  

 

Il faut prendre cette loi MAPAM comme une chance, une opportunité, pour renforcer notre attractivité, notre rayonnement et donc notre développement économique et notre qualité de vie. J’ai toujours pensé que  le XXIème siècle serait le siècle des villes et des agglomérations, nous nous y sommes préparés et nous avons la chance de vivre dans une agglomération lilloise qui a pris d'ores et déjà plusieurs longueurs d'avance, par rapport à ses concurrentes.

Je voudrais vous faire part, à ce sujet, d'une forte conviction, la ville sera demain le principal lieu de vie de l'humanité. Elle concentrera d'énormes populations. L'urbanisme y deviendra une science majeure.

La ville est un être distinct de chacun de ses habitants.

L'intelligence collective d'un groupe n'est pas la somme du savoir de ses membres.

 

Un orchestre est bien plus que l'addition de ses musiciens. Un spectacle,  c’est une alchimie qui va au-delà du rôle de chacun de ses acteurs.

Le schéma directeur que j’ai écrit il y a 10 ans et qui avait pour objectif de transformer Lille, petite cité de province, en une grande Métropole Européenne, a atteint son objectif.

Me voici à nouveau en charge d’écrire le scénario du futur Schéma de Cohérence territoriale de l’agglomération lilloise comme Vice-Président chargé du Développement.

 

Avec son million d'habitants, notre agglomération n'a pas encore atteint son territoire pertinent, mais elle doit regarder ses voisins avec des lunettes à 360° : vers le sud, la Pévèle en Mélantois et la Picardie, mais aussi vers le Nord de l'autre côté de la frontière Belge grâce au district transfrontalier, que nous avons fait voter Pierre MAUROY et moi au Parlement il y a 10 ans.

 

L'enjeu pour nous c'est de faire de cette agglomération lilloise la métropole d'excellence du développement durable. Pour cela, je suis en train d’écrire une stratégie de développement avec le Président CASTELAIN qui, j’en suis sûr, se révélera bénéfique.

 

1 -  Profiter du développement international créé par le croisement des TGV en gare de Lille et faire de notre métropole «la Brugge française, pour le tourisme d'affaires». Il suffit d'aller dans les rues du vieux Lille pour s'apercevoir du changement. Désormais c’est à notre portée avec la prise de compétence du TOURISME par l‘agglomération lilloise.

 

2 -  Mettre un turbo pour le développement économique de notre agglomération qui seule peut nous apporter la richesse :
Pour cela il faut libérer les énergies et débloquer  L’URBANISME et la construction pour l’emploi des entreprises et le logement des particuliers :

 

Je m’y emploie tous les jours dans chaque commune de notre agglomération.

L'aménagement du territoire a pris plusieurs années de retard.

 

La métropole n’offre pas aujourd'hui un environnement favorable aux entreprises ou à la construction de logements.

 

En matière d'urbanisme, il est immédiatement nécessaire :

 

1 - De procéder aux ajustements urgents et nécessaires du Plan Local d’Urbanisme et de son règlement afin de permettre aux investisseurs et aux élus de démarrer les projets d'ores et déjà prêts.

 

2 - La métropole lilloise ne joue pas assez son rôle de turbine de la région, la croissance de l'emploi salarié y est plus faible que dans le reste de la France, la perte d'emplois industriels plus forte et le taux de chômage de 11,2 %  plus proche de celui de la région (11,8 %) et bien plus fort qu'en France (moins de 8 %).

 

Il faut donc accélérer ce développement et faire profiter, par des dotations financières accrues, les villes qui accueillent les emplois et la recherche de demain.

 

3 - Assurer l'égalité des chances et la solidarité entre les territoires qui la composent.

 

4 - Développer les constructions de logement et créer dans toute l'agglomération des symboles de la Qualité Architecturale, Urbaine et Paysagère.

 

5 - Rendre notre métropole plus accessible par un système  de transport plus performant en créant une agence de la mobilité. 

C'est en matière de transports que les choses vont le plus mal aujourd'hui : nous sommes encore loin de l'objectif vu le nombre d'utilisateurs des transports en commun entre 2000 et 2015.

 

Sur la métropole, la mobilité devient de plus en plus difficile :

· 21 km aller/retour par jour en moyenne (1 km de plus en 7 ans)

· 50 heures par conducteur sont perdues chaque année dans les bouchons (9 millions de litres de carburant consommés)

· 1,4 milliard d’euros perdus chaque année sur les routes

· 200 ha sont inaccessibles au sud de la métropole et donc invendables aux entreprises.

 

Les échangeurs autoroutiers sur l’A1 et l’A 25 échangent chacun sur le territoire qu’ils irriguent autant de voyageurs que le TER à Lille Flandres. Le réseau autoroutier est trop sollicité pour les échanges internes et l’offre routière ne permet pas d’absorber les nouveaux besoins de mobilité, la thrombose du réseau est en cours de généralisation. La population est exposée régulièrement à des dépassements de la pollution atmosphérique.

 

Une amélioration de la situation actuelle par l’introduction de la mobilité intelligente serait profitable à la fois aux entreprises et aux salariés.

Il faut viser une mobilité multiforme indispensable à une métropole élargie qui devra prendre en compte la réalité géographique des déplacements domicile/travail  et  créer une Agence de la Mobilité : passer d’une logique d’infrastructures à une logique de services.

C'est pour cela que j’organiserai au premier semestre de cette année un débat public sur ces questions essentielles, car il en est de l’agglomération lilloise comme de l'Europe, les citoyens ont le droit d'être informés des propositions qui conditionnent et engagent leur avenir.

Vous le voyez nous pouvons croire en l’avenir de notre territoire lillois.

 

L’autre chantier important de l’intercommunalité c’est celui du SIVOM Alliance Nord-Ouest. Une petite structure peu couteuse en fonctionnement, efficace en proximité et idéale pour mutualiser qui réunit 10 communes sur le versant Nord-Ouest, non seulement nous avons décidé de le maintenir mais de le renforcer dans 4 directions essentielles  qui ont été décidées dans un séminaire qui réunissait, fin novembre, plus de 200 élus de notre secteur.

 

1 - L’EMPLOI

Nous avons 9 350 demandeurs d’emploi sur ce territoire qui représente 15 % de l’agglomération, nous réunissons seulement 9 % des chômeurs dont la moitié (c’est-à-dire beaucoup plus qu’ailleurs ont  au moins le niveau BAC).

 

Nous voulons développer dans notre Maison de l’Emploi et nous envisageons de  la MUTUALISER AVEC CELLES DES TERRITOIRES VOISINS DE LA LYS ET DU TOURQUENNOIS, j’y travaille en ce moment.

L’apprentissage et l’alternance, une meilleure relation avec l’entreprise, et plus d’aides aux TPE et aux petits auto-entrepreneurs pour recréer de l’emploi.

 

2 - LA GERONTOLOGIE

Sur les habitants de notre territoire 20 % ont plus de 60 ans et 8,5 % plus de 75 ans, et ces proportions ne vont faire qu’augmenter dans les années qui viennent !

Après avoir fortement développé notre réseau d’équipements : foyers logements et EHPAD, nous voulons désormais donner la priorité à un maintien à domicile par de nouvelles formes d’habitat adapté et de services renforcés type repas ou blanchisserie à domicile.

 

3 - LE TOURISME

Malgré les changements de compétence, nous garderons notre antenne décentralisée de l’office du tourisme  et nous allons mettre l’accent sur les grands événements type fête de la Deûle et la préservation du patrimoine qui sera marquée par l’arrivée de Comines dans notre Syndicat sur cette compétence.

 

4- LA MUTUALISATION

Pour faire des économies de dépenses publiques sont à l’étude, la mutualisation :

- des écoles de musique

- des bibliothèques de lecture

- des piscines

- de la prévention de la délinquance ou de la gestion des permis de construire par exemple.

 

IL Y A DONC MILLE RAISONS DE GARDER LE SIVOM ALLIANCE NORD-OUEST COMME TURBINE FUTURE DE LA MUTUALISATION.

 

 

Comme disait avec humour l’ancien député Maxime GREMETZ, «nous arrivons donc au terme d’un chantier qui ne fait que commencer»

 

 

Enfin mon troisième vœu à mettre sur le plateau de l’espérance sera bien sûr pour Lambersart.

 

N’en déplaise à ceux qui voudraient écrire  l’histoire à notre place ou tenter de l’influencer  en déroulant des scénarios de science-fiction, je vous confirme ici, s’il en était besoin, que j’appliquerai bien moi-même le programme sur lequel j’ai été élu avec le concours actif du premier adjoint Christophe CAUDRON, dont je salue la loyauté, le sérieux et la modération, qui sont des qualités qui ne sont pas si répandues que cela dans la classe politique, j’en sais quelque chose !

 

Avec l’appui d’excellents élus délégués à qui je veux rendre hommage et qui ont fait la preuve de leur compétence, car le renouveau c’est bien, mais quand on doit affronter des tempêtes mieux vaut confier le navire à un équipage expérimenté qui a fait la preuve de son efficacité  et avec le soutien indéfectible de la liste majoritaire et l’implication du personnel municipal.

 

Nous le ferons dans un contexte financier beaucoup plus tendu que celui que l’on pouvait imaginer au moment des élections municipales car au lieu de se réformer lui-même, l’Etat a décidé d’asphyxier les collectivités locales, ce qui correspond dans notre ville, si l’on ne faisait rien par ailleurs, à l’équivalent d’une hausse de 20 % de la taxe d’habitation !!

Comme nous nous y sommes engagés, nous  n’augmenterons pas le taux de la  taxe d’habitation en 2015  

La contrepartie de cet engagement très difficile à tenir, c’est que nous allons encore plus serrer nos dépenses et freiner, au moins pour les deux ans qui viennent, le rythme de nos investissements. Nous avons anticipé ce désengagement de l’Etat et  réussi au cours des 8 derniers mois à tenir 3 de nos principaux engagements de campagne : Plus de Sécurité, plus de Démocratie et plus de Stationnement, sans augmenter la dépense publique  et donc le taux des impôts locaux en 2015. Malgré ce  contexte financier difficile lié à la forte baisse des dotations d’Etat, nous préparons l’avenir :

 

Après la profonde métamorphose que nous avons effectuée dans les différents quartiers de la ville, notre priorité est d’offrir aux lambersartois un projet mobilisateur qui leur redonne confiance à la fois sur le plan collectif et sur le plan individuel.

 

Pour cela mes objectifs  et ceux de mon équipe restent ceux énoncés en mars dernier:

 

 

1- Lambersart en 2015 ce sera d’abord Maîtriser au mieux nos coûts de fonctionnement dans un cadre financier de plus en plus contraint

En particulier ajuster les politiques municipales. Ainsi des manifestations seront revues budgétairement à la baisse.

 

2 - Lambersart en 2015 ce sera ensuite Renforcer la sécurité

Réorganiser pour un coût similaire de la politique de sécurité afin de répondre davantage aux problèmes de délinquance avec un éventail de réponses adaptées. Notresatisfaction réside dans les résultats encourageants de la nouvelle politique de sécurité qui allie harmonieusement la prévention, la répression et l’accompagnement des victimes. Outre les caméras qui assurent un réel sentiment de sécurité et un moyen de détection des délinquants, le service prévention permet souvent de dénouer des situations conflictuelles même nocturnes.

  • premiers résultats sont  très encourageants : -50% entre 2013 et 2014 sur les 11 premiers mois de l’année 2014

 

3 - Lambersart en 2015 ce sera favoriser le commerce et l’entreprise pour stimuler l’emploi

 

- Mettre en place d'un guichet unique destiné à accueillir et accompagner tousentrepreneurs de la ville.

- Continuer à développer le stationnement. Les habitants de notre commune ont pu remarquer les changements réels opérés. L’avancée la plus spectaculaire est sans doute liée au développement des places de parking à proximité du pole animation et de la salle des fêtes plus de 200 Places créées ainsi que la fluidité de la circulation devant le lycée Maria Goretti avec le percement de la rue qui permet à bien des automobilistes l’étranglement de rue qui existait depuis le Moyen Age !

- Lancer une réflexion à la Maison de l'emploi intercommunale afin de recentrer             ses forces sur l'emploi et l'entrepreneuriat (création d’une Maison de l’entreprise).

- Discuter avec MEL pour relancer le projet de parc d'activités sur les Muchaux   qui pourraient à terme accueillir près de 500 emplois et donnerait du travail au bâtiment.

- Lancer une réflexion dans le cadre du SIVOM alliance Nord-Ouest sur le développement de nouveaux services aux aînés comme des travaux de blanchisserie (développement des services à la personne).

- Transformer le forum de l’orientation en lui adjoignant l’alternance et l’apprentissage.

 

4 - Lambersart en 2015 ce sera préserver notre environnement

 

  • Utiliser le nouveau réseau de chaleur écologique. Résultats attendus : de -6 à -10 % de coût de chauffage en moins par rapport au prix du gaz.

            BAISSE TRES SIGNIFICATIVE DES GAZ A EFFETS DE SERRE EN 2020 (Moins 20% /2008)

  • Généraliser les produits phytosanitaires qui deviendront totalement obligatoires dans 1 an. Moins de pollution et une approche plus écologique des espaces urbains.
  • Classer en Espace Boisé le site Saint-Odile. Sacralisation de l’environnement sur ce site scolaire tout en permettant à l'institution de préserver l'avenir par  d'éventuelles petites extensions de ses bâtiments.

 

5 - Lambersart 2015 ce sera poursuivre la métamorphose de la ville eninitiant de nouveaux projets d'aménagement avec des financements innovants :

 

Nous allons commencer à initier les études sur les projets suivants :

 

  • Groupe scolaire Nadaud 
  • Équipement culturel du Castel Saint- Gérard
  • Complexe sportif Georges Delfosse 
  • Terrain VNF : La Ville est en cours d'acquisition d'un terrain dit terrain VNF sis au 92 rue Pasteur. Ce terrain est destiné, à ce jour, à accueillir un équipement tourné vers la culture populaire et le cinéma  et serait le pendant du Colysée situé de l'autre côté de la rue.
  • Logements et restaurant scolaire sur le site du PIJ 
  • Logements sur le site de la trésorerie
  • Agrandissement du restaurant du Colysée
  • Quartier des Muchaux : Le projet des Muchaux mixant zone d'activités, logements, zone de loisirs a été remis sur la table. Il dépend d’une nouvelle négociation en cours avec la MEL. Il sera représenté à la MEL au printemps pour le lancement éventuel d'une ZAC ou d’une opération privée fin 2015.

 

6 - Lambersart 2015 ce sera : Offrir le meilleur à toutes les familles et nos enfants  et conforter la vie associative, le sport, la culture et le tourisme

  • La mise en accessibilité des bâtiments municipaux 
  • La décentralisation progressive des restaurants scolaires

En priorité sur Nadaud et Samain/ Watteau/La Fontaine

  • La réforme des rythmes scolaires, adaptée aux attentes des lambersartois (votée par 13 conseils d'école sur 13) et en constante amélioration
  • La modernisation des écoles avec des équipements numériques avancés (tablettes,TBI …)
  • La rénovation du hall de l'Hôtel de Ville
  • Enfin la poursuite des actions de solidarité envers les plus fragiles d’entre nous : personnes âgées, handicapées, isolées en précarité ou en insertion
  • S’agissant de la vie associative: La création du Conseil des association et l'établissement de contrats triennaux avec les associations qui emploient du personnel. La discussion avec Saint-André et le SIVOM Alliance pour mutualiser la médiathèque de Lambersart et la piscine de Saint-André voire d’autres équipements sportifs et culturels.

 

 7 - Enfin Lambersart en 2015 ce sera développer la démocratie participative dont vous a parlé Christophe CAUDRON qui en est désormais le principal artisan

 

Conclusion

Jamais sans doute le monde n’a été aussi plein d’opportunités en même temps que de menaces !

C’est pourquoi nous devons être audacieux parce qu’on ne construit rien de grand sans audace.

 

Le monde du 20ème siècle était aussi dangereux voire plus que le nôtre. De l’audace il en fallu au Général DE GAULLE pour incarner la France Libre, la France rebelle, la France éternelle.

Il en a fallu à Georges POMPIDOU pour porter une ambitieuse politique industrielle qui nous sert encore aujourd’hui.

Il en a fallu à Valéry GISCARD D’ESTAING pour donner le droit de vote aux plus jeunes.

Il en a fallu à Jacques CHIRAC pour porter à  l’ONU le message de la France pour construire un monde de paix.

Il en a fallu à  François MITTERAND pour oser abolir la peine de mort et à Nicolas SARKOZY pour surmonter la crise de 2008 !

 

La différence avec le 21ème siècle et le développement d’internet et des réseaux sociaux, c’est que nous dépendons moins des grands hommes de notre époque que de notre capacité à réussir une mobilisation collective contre tout ce qui suscite la peur ou l’inquiétude et pour tout ce qui renforce le progrès et l’espérance.

 

Ne vous laissez pas embobiner par les discours des déclinologues qui vendent leurs livres en misant sur le climat dépressif de nos sociétés, avec la complicité de médias qui préfèrent le sensationnel à l’action :

 

les  «Zemour» qui parlent du suicide de notre civilisation ou les «Houellebcq» qui dissertent sur notre soumission.

Je déteste ce mot de soumission qui consacrerait comme définitive notre résignation, je lui préfère celui de résistance, car il ne faut pas avoir peur : la France n’est pas morte, elle est toujours debout et elle vient de le démontrer avec une force époustouflante qui en a fait la capitale de la liberté dans le monde.

 

Alors notre force, notre énergie, notre foi en l’avenir,

Ne la laissons pas sur le plateau de la peur et de l’inquiétude,

Mettons-là sur le plateau du progrès  et de l’espérance,

Malgré les peurs, les angoisses et les catastrophe, nous pouvons, nous devons réussir. Cette force que j’ai en moi, je veux vous la donner. Cette volonté inébranlable que j’éprouve en cet instant précis, je voudrais vous la dédier. Cette confiance dans le monde qui appartiendra à nos enfants, je veux vous la faire partager.

Regardez Berlin où un Mur est tombé et un continent s’est ressoudé  pour faire tomber une idéologie totalitaire.

Regardez Paris où  il y a à peine 8 jours toute la planète s’est rassemblée pour écrire sur tous nos murs  ton nom LIBERTE !

Le moment est venu où nous devons éradiquer le terrorisme et le poison de l’extrémisme qui l’alimente !

Ce qui nous réunit au-delà des frontières c’est un ensemble d’idéaux qui répondent à nos aspirations les plus fortes :

Vivre à l’abri du besoin

Dire ce que l’on pense

Se réunir avec qui on veut.

Prier où ne pas prier comme on l’entend sans vouloir imposer sa propre loi.

 

Nous sommes les héritiers d’une lutte multiséculaire pour la Liberté.

Au siècle dernier, avec l’arrivée du nazisme, nous étions les enfants d’un avenir improbable.

Avec la montée du terrorisme, ne laissons pas ce siècle faire de nos fils et de nos filles les enfants d’un futur impossible !

 

« ILS ONT VOULU NOUS ENTERRER, ILS AVAIENT JUSTE OUBLIE QUE NOUS ETIONS DES GRAINES ! »

 

Bonne année ! »

Une première (3)
Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Vie Municipale et Projet Politique
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 07:29
Nous vous proposons la suite des voeux 2015 aux forces vives et aux lambersartois.
 
Bonne lecture.
 
Christophe Caudron, 1er adjoint
« Mesdames Messieurs chers amis, bonsoir.
 
C’est un  plaisir et un honneur pour moi de prendre la parole après Brigitte Astruc, pour vous présenter mes meilleurs vœux,  les meilleurs vœux de Marc-Philippe Daubresse,  député maire et du conseil municipal,  à chacune et à chacun d’entre vous, en ce début 2015.
 
C’est d’autant plus agréable dans cette nouvelle configuration, dans cette très belle salle Pierre de Coubertin, ce lieu voué au sport, conçu pour cette modularité, pour les grands évènements comme ce soir, et dans un format  ouvert à toute la population.
Des vœux de santé, de bonheur, de joies familiales, de réussite dans vos projets. Certes c’est une tradition, ce sont des mots, les mots simples et sincères sont  importants, sont réconfortants, ils prennent encore plus de sens  dans le contexte horrible des attentats abjects commis la semaine dernière et contre lesquels nous venons de nous lever, ensemble, 2000 « Charlie », dans un hommage fraternel.  
 
Si vous le voulez bien, posons-nous un instant.
 
Dans un monde qui bouge à toute vitesse, regardons dans le rétroviseur de 2014. Année riche en évènements internationaux, heureux ou malheureux. Je citerais juste :
 
-  La crise de Crimée entre l’Ukraine et la Russie, cause de tensions jamais connues depuis la guerre froide
-  Le 70ème anniversaire du débarquement en Normandie
-
  La guerre contre l’état islamique et la poudrière du Sahel au moyen orient, la aussi source de tensions et de grandes inquiétudes, l assassinat de notre compatriote herve gournel , nous sommes en, 2014
-  Symbolique o combien l’inauguration du world trade center a new York, symbole d’une amérique elle aussi debout !
-  La connaissance et la technologie avec la sonde Rosetta, fierté pour l’agence spatiale européenne
-  Les discussions historiques Obama/ Raoul Castro, sous l’égide semble t il de la diplomatie vaticane, en vue du rapprochement Cuba/Usa, depuis les années 60 !
 
Plus proche de nous, deux évènements régionaux en cette année 2014 : l’un lié au devoir de mémoire,  l’autre à la solidarité :
-  L’anneau de la mémoire inauguré le 11 novembre dernier par le Président de la République, posé sur la colline de Lorette, regroupant près de 600.000 noms mêlés, sans distinction de nationalité ni de grade, comme une ultime fraternisation. Un beau symbole en ces temps de commémoration du centenaire de la grande guerre. Mais un anneau partiellement posé en porte à faux, comme pour illustrer que la paix reste instable, fragile. Cela vient encore de se vérifier.
-  Dans un autre registre l’incendie de l’entrepôt des restaurants du cœur du Pas de Calais. Les images de désarroi des bénévoles, les pleurs. Et immédiatement l’élan de solidarité, de la grande distribution pour un local, des industriels de l’agro alimentaire pour reconstituer les stocks,  et de tout un chacun pour des dons. Le générosité des gens du Nord Pas de Calais est une valeur ancrée et qui ne se dément pas.
 
Et du grand angle au zoom, nous arrivons à Lambersart,
En 2014,  la démocratie a parlé. Les urnes ont parlé. L’équipe conduite par Marc-Philippe Daubresse  a été réélue.  Elle est une alchimie gagnante d’expérience et de renouvellement. Elle est représentative des quartiers, des associations, des milieux scolaires, bref des hommes et des femmes qui font le terreau de cette ville que nous aimons.
Cette équipe est  motivée. Elle  s’est mise au travail. Sans attendre, citons :
-  La Mise en place de la réforme des rythmes scolaires.  Rappelons-le une loi que nous ne souhaitions pas – mais que nous nous devions d’appliquer, après une longue concertation, et des retours très positifs  (dossier mené par ClaudieJilcot adjointe)
-  L’ouverture de  l’Ephad, ses 66 lits dont une unité Alzheimer (dossier porté par  Marie Gérard Mailliet)  
-  La Mise en place du conseil des associations (dossier porté par Alain Mazereeuw)
-  La Réforme de la démocratie participative, sujet que j’ai l’honneur de porter. Merci aux 128 conseillers de quartiers renouvelés récemment et très largement présents ce soir, merci pour leur sens de la participation citoyenne. Un  premier forum des quartiers s’est  tenu mi-décembre.  Un franc succès avec des partages d’idées autour de 6 thématiques. Pour promouvoir une démocratie participative et citoyenne multicanale,  des assemblées de quartiers, des permanences d’élus de quartiers dans le proxibus, demain tchat du maire ou des adjoints, minisondages, panel…)
-  Pour m’accompagner dans cette tache 6 élus de quartiers Claudie Jilcot pour Canteleu, Thérèse Savary pour le Pacot Vandracq, Roselyne Musmeaux pour bourg marie, Patrice Ribeaucourt pour Conquerants nord-ouest, Romain Ledurre pour canon d’or, Christophe Convert pour champ de courses, et moi-même pour la Cessoie,
- La Réforme de la sécurité et de la tranquillité publique là aussi, modularité des outils à notre disposition : police municipale, police nationale , vidéo protection, dispositifs de citoyens vigilants, volet prévention, ), moment de souligner l’excellent partenariat, la collaboration étroite  avec la police nationale largement représentée ce soir ( dossier porté  Patrice Ribeaucourt)
-  La Fin des travaux du Pacot Vandracq (avec JJ Briffaut ) et inauguration en présence du nouveau président Damien Castelein de la Métropole Europeenne de Lille, désormais on dit Mel et plus Lmcu,   
- Le Réseau de chauffage urbain tri énergie bois, gaz et géothermie, réseau connecté à nos équipements publics et des équipements privés (résidences, lycées) et correspond à nos objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre  ( Stéphane Acquette)
-  La Percée St Paul pour désenclaver le secteur surtout avec l’arrivée du lycée de Marillac
- 200 places de stationnement créées ou rénovées (Desmazieres, salle des fêtes, ancien centre social, square Senet, rue Vaillant, parking du complexe G Delfosse)
- Une modification de la ligne 10 transpole après longue concertation
-  Nous avons aussi fêté les 10 ans du Colysée (avec Brigitte Astruc et Claude Reynaert)
- Avec toujours le souci d’aider ceux qui sont dans la nécessité avec le Ccas dont Christine Maiffret a la charge
- Et tout cela réalisé dans un contexte financier difficile. Merci à  Christiane Krieger de piloter  aussi sérieusement et avec toute la compétence et la diligence nécessaires les finances de la ville.
 
De cet inventaire il ressort quand même plusieurs points saillants :
- l’aboutissement de gros chantiers, lourds, longs, impliquant pour le maire, les élus les services, tels l’Anru et l’Ephad dans un contexte financier difficile que chacun connait et une multitude de sujets peut être  plus mineurs mais qui sont au cœur des compétences de la ville, agir  pour un meilleur vivre ensemble au quotidien.
Se garer, faire ses courses, prendre les transports en commun, échanger les idées.
Il nous reste à faire.  Monsieur le Maire, Marc-Philippe, va nous parler de l’avenir dans quelques instants.
Je signale ou je rappelle enfin les vœux de la municipalité aux entrepreneurs à tous les entrepreneurs, le 28 janvier prochain 20 h.
 
Mesdames messieurs chers amis,  les difficultés sont grandes, sont réelles. Il nous appartient de les surmonter. Ensemble, arrêtons le french bashing,  l’auto dénigrement. L’adversité va nous y aider, le sursaut est à notre portée.
Notre pays a des atouts des talents et connait des succès : juste en illustration :
- Prix Nobel de littérature Patrick Modiano
- Prix Nobel d’économie jean tirole
- Athlète de l’année  Arnaud de la Vilenie succédant à Usan Bolt
Les récents évènements ont aussi montré que la France sait se lever, le peuple de France a montré sa grandeur son unité lors des rassemblements des 10 et 11 janvier, les larmes aux yeux et la rage au ventre il a rendu hommage aux petits fils de Voltaire qui sont morts pour la liberté, le crayon à la main. Sachons préserver, le plus longtemps possible, l’esprit du 11 janvier !
 
‘’Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques uns. 
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants.
Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.
Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.
Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable’’.
 
C’étaient les vœux de jacques Brel sur Europe 1 le 1 er janvier 1968.
Ceux sont aujourd’hui les miens !
 
Bonne année 2015 à chacune et chacun ! »
Une première (2)
Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Vie Municipale et Projet Politique
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 11:05

Toute la population lambersartoise a été invitée pour partager des vœux chaleureux en ce début d’année 2015.

Accueil, convivialité et sobriété étaient au rendez-vous.

Nous vous proposons de revivre ce moment fort de la vie lambersartoise.

 

Brigitte ASTRUC, Adjointe à la Communication, au Protocole et au Tourisme et Conseillère Régionale

« Bonsoir à toutes et tous,

Depuis plus d’une semaine, des manifestations, des rassemblements se sont organisés dans les grandes communes, dans les petites communes, dans notre région, notre métropole, notre ville de Lambersart, où des enfants, des adultes, des familles brandissaient des panneaux où était écrite cette phrase « Je suis Charlie ».

Nous partageons la douleur des familles, des journalistes, des dessinateurs, des policiers victimes de cet attentat chez Charlie Hebdo.

Nous n’aurions jamais pensé, un jour, faire la couverture du journal « Lambersart Infos » avec « Lambersart est Charlie ».

Mais au moment de préparer le magazine, comme chaque semaine, aux lambersartois, nous avons résolument décidé de nous associer pleinement à ce mouvement d’unité nationale.

Nous n’avons pas hésité à remplacer le sujet et à interviewer le Chef d’Agence de la Voix du Nord de Lambersart, Julien LECUYER, qui a été bouleversé, avec toute son équipe de journalistes.

CABU et WOLINSKI sont morts, aux destins brisés, abattus en pleine conférence de rédaction, ainsi que CHARB et Bernard MARIS, et bien d’autres encore…

N’oublions pas que nous avons la chance de vivre dans un pays de liberté et qu’aujourd’hui, cette expression a plus de sens que jamais.

Auparavant, on sonnait les cloches ou tirait le canon dans les années 1920.

On pourrait aussi chanter la Marseillaise, chant patriotique de la Révolution Française écrit par Rouget de l’Isle en 1792.

Ce soir, je vous propose d’observer une minute de silence, en mémoire des disparus de Charlie Hebdo.

*****************

Je vous remercie.

 

Comme chaque année, nous avons le plaisir de vous présenter nos vœux.

Je le fais au nom de notre Député-Maire, Marc-Philippe DAUBRESSE, et le Conseil Municipal, à ses côtés.

« Que le bonheur soit au rendez-vous dans votre cœur et dans ceux de vos proches ».

J’ai l’honneur et le plaisir d’accueillir, ce soir, le Président de la Métropole Européenne de Lille, Damien CASTELAIN, et les nombreux élus à ses côtés.

Mes collègues et amis à la Région :

  • Sébastien LEPRETRE, Conseiller Régional et Maire de La Madeleine
  • Florence BARISEAU, Conseillère Régionale et Conseillère de la MEL
  • Jacques HOUSSIN, Maire de Verlinghem et Conseiller Général
  • Olivier HENNO, Maire de Saint-André
  • Jean DELEBARRE, Maire de Marquette
  • Alain DETOURNAY, Maire de Comines
  • Christophe LIENART, Maire de Deûlemont
  • Jean-Gabriel JACOB, Maire de Wervicq
  • Rose-Marie HALLYNCK, Maire de Quesnoy-sur-Deûle
  • Hélène MONECLAEY, Maire de Lompret
  • Bernard PROVO, Maire de Pérenchies
  • Jean-Jacques VEROONE, Maire de Warneton
  • Yvon HUTCHINSON, Maire de Premesques
  • Christian MATHON, Maire de Capinghem
  • Et Mathieu CORBILLON, Maire de Sainghin-en-Weppes
  • Le Conseil Municipal de Lambersart
  • Les anciens élus
  • Les élus des communes voisines
  • Notre Abbé, Jean-François BORDARIER

 

  • Les représentants :
  • des autorités civiles
  • des autorités militaires
  • des institutions locales et de la métropole

 

  • Les associations, les conseillers de quartiers, le conseil des jeunes, les commerçants, les entreprises, les professions libérales, les établissements scolaires, les partenaires sociaux.

 

  • La presse régionale et locale

 

  • l’ensemble des services municipaux, sans qui cette manifestation n’aurait pu avoir lieu.

 

Et puis

 

  • Lambersartoises et lambersartois que vous êtes, venus nombreux ce soir, pour qui nous préparons l’avenir, ainsi que celui de vos enfants.

La préparation de l’avenir est le thème de l’année 2015, illustré dans notre calendrier qui défile sous vos yeux.

Au fil des mois, vous pouvez découvrir le travail fait par nos élus, nos services municipaux, nos forces vives pour notre population lambersartoise.

Je vous laisse découvrir page par page notre calendrier avant de visionner le film réalisé par Nicolas MARCISZAK, cameraman à la Ville, comme nous avons l’habitude de le faire chaque année.

Je laisse la parole à Christophe CAUDRON, notre Premier Adjoint, Conseiller à la Métropole Européenne de Lille ».

 

Nous aurons l'occasion de poursuivre cette rétrospective très bientôt.

Une première (1)
Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Vie Municipale et Projet Politique
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 17:58

Pour la 5ème année consécutive, à l’initiative de la ville et de l'OMJS (Office Municipal de la Jeunesse et des Sports) de Lambersart, plus de 30 associations se sont associées pour participer au Téléthon.

 

Il s’agissait de créer l’évènement pour une grande cause lors du week-end dédié au Téléthon, mais à Lambersart, pas seulement, puisque des initiatives ont été organisées au profit du Téléthon de la fin septembre avec les foulées à la fin décembre !

 

Un important programme donc composé de démonstrations sportives, d'animations et de spectacles a été proposé à cette occasion aux lambersartois, sous le parrainage du jeune Vivien touché par une maladie neurodégénérative, et de sa famille.

 

Plusieurs associations ont également fait un don sans participer au programme d'animations : Osez l'eau et GAEL, l’association d'anciens élus de Lambersart.

 

C'est ainsi qu’un chèque de 8048,33 €, fruit de la totalité des dons et des recettes des manifestations, a pu être remis à l'AFM-Téléthon, en présence des représentants de la coordination départementale du Téléthon, des bénévoles ayant répondu présents pour ce challenge et du jeune parrain.

 

Ce montant dépasse largement celui de l'an dernier, de 6485 €, preuve de l'investissement des associations et de la générosité des Lambersartois.

 

 Bravo à tous, rendez-vous en fin d’année 2015 !

 

Une belle surprise
Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Social Humanitaire Solidarité
commenter cet article
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 09:45
Marc-Philippe Daubresse, Député maire de Lambersart fait part de son indignation face aux assassinats sauvages qui ont été perpétrés par des fanatiques contre des forces de l'ordre et des journalistes au motif inacceptable qu'ils exerçaient leur liberté d'expression garantie par la Constitution de notre pays.
 
Nos premières pensées vont vers les victimes et leurs familles bouleversées par cet acte odieux et injuste, survenu dans des circonstances effroyables. 
 
J'appelle nos concitoyens à s'associer aux actions et manifestations qui renforceront l'indispensable unité nationale pour défendre les valeurs de notre République face à la montée de toutes les formes d'integrisme,de fanatisme et de terrorisme.
 
‎Nous sommes tous Charlie !

 

 

 

Nous sommes tous concernés
Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT
commenter cet article
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 05:18

Nous avons le plaisir de vous informer que le magazine municipal "Lambersart (infos)" de janvier 2015 est paru. Il est en cours de distribution dans tous les foyers lambersartois.

 

Il est également téléchargeable et feuilletable sur le site de la ville :

 

www.lambersart.fr

 

Nous vous proposons ci-dessous la tribune de notre liste, bonne lecture:

 

 

V COMME VOEUX

 

En ce début d’année 2015, notre premier vœu et nos encouragements s’adressent à la presse locale pour qu’elle joue pleinement son rôle d’information. Les élus locaux sont les acteurs naturels de la commune, représentants légitimés par le suffrage universel de ses habitants. Les journalistes sont les commentateurs naturels de leur action ; ils doivent l’être sans complaisance mais en toute objectivité. Dans le nouvel univers médiatique où le sensationnel l’emporte souvent sur la rigueur des faits et la caricature remplace facilement le portrait objectif, la tentation est forte d’inverser les

rôles : pour les uns de vouloir être acteur de l’actualité en tentant de l’influencer et pour les autres de se contenter de la commenter au lieu d’agir !

Un récent article évoque l’avenir du SIVOM Alliance Nord-Ouest, syndicat intercommunal qui réunit les villes de notre secteur, après la loi qui crée une nouvelle Métropole Européenne de Lille, avec transfert de certaines compétences dont le tourisme avec ce titre hallucinant : « Y a t'il une seule raison de garder le SIVOM» ? Or nous avions invité la presse pour lui donner le compte rendu

d‘un séminaire réunissant plus de 200 élus de notre secteur qui concluait précisément le contraire à la quasi unanimité, car ce petit syndicat intercommunal, à faible coût de fonctionnement, nous donne, dans un contexte financier tendu toute la souplesse nécessaire pour mutualiser les moyens des communes et répondre à meilleur coût, avec plus de proximité aux besoins des citoyens. Conclusion de notre séminaire : «il y a plein de raisons de garder le SIVOM !»

 

Notre deuxième vœu sera pour notre opposition, afin qu’elle n’oublie pas qu’elle est au service des Lambersartois, son leader (le seul responsable d’opposition interviewé dans la presse du secteur sur le programme des maires !), n’y parle pratiquement que de lui, où se situent donc ses propositions ? Il ne suffit pas de proclamer avec une évidente malhonnêteté que rien n’a été fait depuis 6 mois pour en faire une vérité. Oui, le travail accompli par la majorité est important depuis que les urnes ont clairement parlé et renvoyé M. Cousin et ses acolytes à leurs chères études, leurs vieilles lunes, leurs éructations gratuites dans la blogosphère et leur opposition stérile.

Car contrairement à ce qu’il écrit, la majorité municipale agit.

La première évolution c’est l’augmentation du stationnement : avec 200 places de parking en plus, à proximité du pôle animation ainsi que la fluidité de la circulation rue de Verlinghem et devant le

lycée Maria Goretti!

L’autre évolution concerne la démocratie nouvelle impulsée par le premier adjoint, Christophe Caudron qui ne néglige aucun moyen pour consulter la population. La rupture avec l’ancienne gouvernance très directive et descendante est réelle sauf pour les sourds et les aveugles.

Le succès du premier forum des quartiers en décembre est indéniable, l’ancien premier adjoint s’y est pris les pieds dans le tapis en sortant de son chapeau des chiffres sans aucun sens alors que le but

de cette première réunion était le partage des idées. Difficile de partager des idées quand on n’en a pas !

L’autre témoignage de satisfaction réside dans les résultats encourageants de la nouvelle politique de sécurité qui allie harmonieusement la prévention, la répression et l’accompagnement des vic-times. Outre les caméras qui assurent un réel sentiment de sécurité et un moyen de détection des délinquants. Comment ne pas reconnaître la qualité de la réponse municipale, avec la baisse enregistrée en un an de 50% de la délinquance, il est vrai, des chiffres jamais atteints par les

opposants actuels naguère élus.

Outre les réformes citées, nous agissons : la livraison de l‘établissement pour personnes âgées dépendantes malgré le désengagement financier du département, le Réseau de chauffage urbain, la modification de la ligne 10 de bus après concertation, l’aboutissement de gros chantiers, telle la fin de la rénovation urbaine réussie du Pacot-Vandracq, soit une multitude de sujets au cœur des compétences et des volontés de la ville, pour un meilleur vivre ensemble au quotidien.

 

Bonne Année 2015

Lambersart info de janvier 2015 est paru !
Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Communication
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 22:50

Marc-Philippe DAUBRESSE

 

et toute l'équipe

 

de

 

Lambersart passionnément

 

vous présentent leurs meilleurs voeux

 

pour 2015.

 

« Plutôt que de vouloir rajouter des années à sa vie mieux vaut rajouter de la vie à ses années »
JF Kennedy

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Communication
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 05:30

La récré est de retour au Colysée avec une animation qui devrait séduire petits et grands. Ce parcours est pensé et créé par Domingos Lecomte et ses partenaires.

 

Magique…

Quand on évoque le mot magie, on pense immédiatement ambivalence car deux acceptions viennent à l’esprit, la magie qui permet d’intervenir de façon surnaturelle sur le cours des événements ou le comportement d’autrui alors que l’autre signification réside plutôt dans l’art de l’illusion et de la prestidigitation.

 

La magie permet de jeter des sorts ou d’impressionner les foules. Simon le magicien ou le mage (c’est la même racine et donc les rois mages devaient être aussi magiciens) était d’émanation divine et il séduisait les gens en s’envolant dans le ciel. On le connaît surtout par les exégètes comme celui qui a voulu acheter le pouvoir de faire des miracles à l’apôtre Pierre, d’où le nom de simonie donné au trafic d’objets ou de vente frauduleuse de biens.

Les pharaons utilisaient les mages ou savants pour émerveiller les foules.

Pythagore vendait ses prophéties météorologiques et des savants comme Archimède inventaient des mécanismes mystérieux pour ouvrir ou fermer les temples afin de frapper de stupeur les foules.

 

Domingos Lecomte

Il n’est pas étonnant que nous fassions la même démarche en invitant Domingos Lecomte pour nous présenter Bracadabra. Le jeu de mots d’abracadabra à bracadabra est étrange car il rompt le lien avec la tradition kabbalistique qui associe les mots arba (4) et dak (casser, détruire) en hébraïque qui signifie que le 4 dieu tout puissant détruise les 4 éléments. C’était donc un moyen puissant de détruire la réalité visible. Dans la pensée pythagoricienne, c’est un puissant talisman.

 

L’expo

Ne nous étonnons donc pas que ce soit une expo magique, un parcours, un questionnement et bien entendu peut être une illusion. La thématique du temps est largement présente même si prendre son temps est indispensable pour commencer ce parcours quasi initiatique.

L’évolution du spectateur est réelle pour entrer dans le mystère comme dans la contemplation artistique. C’est de ce cheminement que peut naître un sentiment magique, une émotion suspendue quasi impossible.

Pour entrer dans cet univers des ateliers vont permettre aux familles de s’exercer à la magie, un coin lecture ne pourra que passionner les férus de magie et nous allons accueillir de nombreux scolaires au cours de ces 3 mois car la demande sera réelle. Rappelons que pour les superhéros nous avions accueilli plus de 15000 visiteurs…

Merci aux acteurs de l’expo, les services culture avec Céline et l’équipe, le service communication et les services techniques.

 

Bonne Récré pour tous

 

Infos pratiques

Le Colysée, maison Folie de Lambersart, avenue du Colysée, berges de la Deûle

Métro Bois Blancs / ligne 2
Stations V'Lille Bois Blancs /Marx Dormoy / Hippodrome

Renseignements : Le Colysée 03 20 006 006

2€ / gratuit pour les moins de 16 ans

Du mercredi au samedi 13h30 > 18h30, le dimanche 13h > 19h

 

Autour de l’expo

Ateliers enfants-parents de pratique magique animés par Domingos Lecomte, concepteur de l'exposition « Bracadabra. Parcours magique ».

En partenariat avec la Cie Balles et Pattes.

Dimanches 25 janvier, 1er février, 22 février et dimanche 8 mars de 15h à 17h

Tarif : 2 €, inscription obligatoire au Colysée, à partir de 8 ans.

 Espace lecture

 Accueil scolaire sur toute la période

BRACADABRA : Parcours magique
Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Culture Tourisme Animations International
commenter cet article