Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 05:12

Acte 4 L’espoir

 

Nous sommes aujourd'hui à la croisée des chemins. On peut toujours regarder un verre comme à moitié plein ou à moitié vide.

La vérité c'est que la France a tous les atouts pour réussir, à condition de ne pas rester immobile.

Ce qui fait peur aux français, ce n'est pas le changement, c'est le fatalisme qui s'est abattu sur tant de responsables.

Toutes les grandes nations du monde ont connu à un moment de leur histoire, un moment d’incertitudes et auraient pu sombrer dans le déclin, si des visionnaires ne leur avaient montré le chemin pour résister à l’adversité ;  

 

Nelson MANDELA à qui nous avons décidé de donner le nom d’un parvis de Lambersart, et qui  nous a quitté, à la fin de l’année dernière, salué par des centaines de chefs d’Etat venus du monde entier, n’a jamais perdu l’espoir aux moments les plus rudes de son existence, en particulier, pendant les 27 années de son incarcération où il était soutenu par le célèbre poème de William ERNEST HENLEY :

«Aussi étroit soit le chemin,

Nombreux les châtiments infâmes,

Je suis le maitre de mon destin,

Je suis le capitaine de mon âme»

 

De fait, la fin de l’apartheid en Afrique du sud et la renaissance économique de ce pays, n’étaient pas écrites d’avance et il a fallu beaucoup de ténacité pour y arriver.

 

De même, après la chute du mur de Berlin, la réconciliation des 2 blocs de l’Est et de l’Ouest, n’était pas écrite d’avance et il a fallu la politique opiniâtre, rassemblée et pérenne  sur plus de 20 ans de 3 chefs d’Etat successifs : KOHL, SCHRODER et  MERKEL, pour faire de l’Allemagne, un leader de l’Europe, que l’on regarde avec admiration aujourd’hui :

 

A chaque fois les peuples et leurs dirigeants ont décidé de rester acteur de leur avenir et de prendre les moyens de réinventer un destin différent de celui qu’on leur prédisait.

 

Dans notre pays, de la même manière, à condition de se rassembler sur l’essentiel de manière durable et opiniâtre, l’avenir doit cesser d'être perçu comme une menace et redevenir une espérance :

 

- L'espérance de construire une économie du plein emploi  avec un taux de chômage inférieur à 5 % n'est plus un rêve inaccessible, il existe dans d’autres pays d’Europe comme l’Allemagne.

 

- L'espérance de résoudre la crise du logement n'est pas une utopie, en 6 ans  de 2003 à 2009 nous sommes passés de 300 000 à  475 000 constructions neuves mises en chantier et de 40 000 à 120 000 logements sociaux financés par an,  c’est un pari à nouveau accessible.

 

 - L'espérance de vivre plus longtemps est désormais l'apanage de la France qui a atteint un taux de natalité parmi les plus élevés d’Europe (1 ,99 enfants par femme ).

 

- L'espérance de bâtir une économie prospère, quand on sait que la France est la championne du monde de tous les secteurs qui compteront dans l’avenir : les transports, l'énergie, l'aéronautique, l’agro alimentaire  les biotechnologies, les télécommunications, le tourisme.

 

- L'espérance enfin de vivre plus heureux qu'ailleurs, car notre nation, la plus visitée du monde, est l'un des rares pays où la qualité de vie est telle que l'on a envie d'y rester.

 

 

Non la France n’est pas condamnée au déclin.

Là où le bat blesse, par rapport à l’Allemagne qui s’en sort mieux que nous, c’est ce que l’ancien Ministre allemand des Affaires Etrangères FISCHER, appelait notre état d’esprit.

 

Dans la situation où nous nous trouvons, «Il nous faut retrouver tous les moyens de recréer la concorde nationale, en commençant par éviter tous les sujets de société qui nous divisent, pour nous rassembler sur l’essentiel : la situation économique et sociale de notre pays» comme le souligne avec justesse Alain JUPPE  en ce début d’année.

 

La France, avec son génie, peut inventer un nouveau modèle social qui servira de référence au monde en rejetant à la fois l’individualisme et l’assistanat.

 

Cela commence par des propositions comme celles que l’on peut prendre bien sûr au niveau de l’Etat, le Président de la République en a parlé hier : plus d’emplois cela veut dire plus de compétitivité pour nos entreprises, moins de normes, un coût du travail moins élevé, un code du travail allégé et surtout des baisses de charges qui ne peuvent être financées par de nouveaux impôts, mais bien par des baisses de dépenses  publiques de l’Etat : enfin, on revient à un discours de bon sens sur lequel un consensus politique peut se  réaliser, d’ailleurs les élus et les entrepreneurs qui ont participé au début de la semaine à la réunion du MEDEF, ont bien senti un frémissement d’espoir parcourir la salle sur la base de ce nouveau projet pour notre pays, plutôt que de continuer à penser à s’exiler à l’étranger, il est plus motivant de se donner les moyens de recréer 1million d’emplois en 5 ans : cela s’appelle reprendre en main son destin !

Mais, au delà des mots, il faudra vérifier si les actes auront ou pas une résonance dans une ville comme Lambersart, en particulier pour la baisse de la dépense publique, deux exemples :


-On a  du mal à comprendre comment on va aider l’emploi des jeunes en supprimant 50 % des crédits de notre maison de l’emploi, qui pourtant a contribué à trouver des chemins vers l’emploi pour 200 jeunes cette année !


-Et on attend avec intérêt de savoir quelles économies réelles on va faire en diminuant le fameux mille feuilles administratifs de la décentralisation, alors qu’au même moment on nous explique que l’on va désormais élire 2 conseillers généraux par canton au lieu d’un !!

 

Il en est de même pour la construction de l’Europe.

 

Cette année 2014 sera également une année d’élections européennes.

L’événement majeur de la fin du siècle dernier  fut la chute du Mur de Berlin et la création de l’Euro.

 

Le défi  majeur du siècle qui s’annonce, c’est de recréer un noyau dur franco-allemand pour relancer la construction de l’Europe, pour nous-mêmes mais aussi pour le monde entier qui nous considère comme les dépositaires de la liberté de la planète.

 

Le passage des monnaies nationales à l’Euro est une grande étape mais ce n’est qu’une étape. Il ne suffit pas d’avoir le cœur à l’ouvrage, il manque à l’Europe  du  souffle et de l’énergie car, comme disait Albert CAMUS,

 

« L’Europe doit rester le plus clairvoyant de nos rêves».

 

Personne pour parler au nom de l’Europe.

Personne pour incarner l’Europe.

Pourtant, le monde au cours de ces dernières années, le visage de l’Amérique c’est OBAMA, celui de la Russie POUTINE, mais l’Europe aujourd’hui n’a pas de visage, elle n’a pas non plus d’âme.

 

Pour la première fois, depuis son élection au suffrage universel, le Parlement Européen que vous allez élire en mai, va désigner le remplaçant de Mr BARROSO, le chef de la Commission de Bruxelles, qui est une sorte de premier Ministre de l’Europe, pour la première fois, il va pouvoir faire campagne sur un programme de refondation de l’Europe, ô combien nécessaire et, pour la première fois depuis Jacques DELORS, il y a une chance non négligeable que ce soit un français ; alors de grâce, ne boudez pas les urnes et exercez votre devoir de citoyen en mai  car c’est de l’avenir de nos enfants et de la paix de notre continent dont il s’agit !

 

Voeux morceau INVITATION 2014

 

Demain sur votre blog: Acte 5  Communauté et proximité

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Communication
commenter cet article

commentaires