Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 05:00

Acte 3 : Les couleurs de notre monde

 

A ce stade je voudrais vous sensibiliser à un paradoxe :


Comment se fait-il que nous voyons l’avenir de notre ville et de notre agglomération lilloise, avec une certaine forme d’espérance et celui de notre pays, la France, ou de notre continent l’Europe, avec une telle appréhension, voire une telle angoisse ?

 

Je crois que la réponse est relativement simple :

Ici sur notre territoire, nous avons le sentiment de pouvoir être acteur de notre destin, de pouvoir résister avec courage et intelligence à la fatalité du déclin, d’avoir le sentiment d’être une force agissante, le sentiment, que chacun des actes de nos associations et de nos entreprises, aura un intérêt pour le développement de l’ensemble parce que nous le vivons au quotidien;

Alors que, si l’on nous parle de la France ou de l’Europe, nous en sommes devenus les spectateurs désemparés, obligés de regarder des chaînes de télévision, qui diffusent 24h/24, ou des journaux à scandales, qui ne prennent plus le recul nécessaire, pour expliquer l’évolution du monde et surtout mobiliser les auditeurs, afin qu’ils redeviennent acteurs de leur propre destin :

Nous sommes aujourd’hui le 15 Janvier 2014 et si l’on voulait synthétiser les 100 dernières années de notre histoire récente, juste avant que ne débute la première guerre mondiale, on constaterait que notre monde oscille sans cesse entre des pulsions négatives et des aspirations positives.

Raymond ARON disait «Que les siècles écrivent l’histoire mais ils ne savent pas toujours l’histoire qu’ils écrivent».

 

Difficile de  décrire la couleur de notre monde en ce début de XXIème siècle, mais il recèle en lui à la fois  toutes les tragédies et toutes les espérances :

 

- Tout vert, avec l’avènement des énergies renouvelables pour limiter les gaz à effets de serre.

- Tout gris, comme les tempes de ses habitants dont l’espérance de vie ne cesse de progresser, grâce aux progrès de la médecine, ce qui  est une bonne nouvelle  mais pose de nouveaux problèmes pour lutter contre la solitude et la dépendance des personnes âgées.

-Tout rouge, de colère, déchirée par les révoltes contre la fiscalité et les mouvements sociaux.


A ce petit jeu on peut faire défiler toutes les couleurs de l’arc en ciel : hélas pour la plupart des experts une couleur semble l’emporter en ce début d’année sur toutes les autres :


- Le NOIR, car à première vue la France semble bien mal partie pour affronter l’avenir :

 

- Ecrasée par ses déficits publics et extérieurs.

- Pénalisée par un coût du travail excessif.

- Grevée par un taux d’imposition record.

- Rongée par les corporatismes et les communautarismes.

- Asphyxiée par la baisse du pouvoir d’achat.

- Alourdie par  un modèle social qu’elle traîne comme un boulet et  qui doit être refondé afin de privilégier le travail par rapport à l’assistanat.

 

Au moment où je vous parle  les «déclinologues» s’en donnent à cœur joie :


En France, l’année 2014 s’annonce calamiteuse :


Croissance 0 de l’économie, déficit et dettes non réduits, montée d’un parti extrémiste dans certaines grandes régions comme la notre, fuite des forces vives, reflux des investissements étrangers, attaque des marchés, taux d’intérêt en hausse, récession et déflation au menu : le scénario du pire semble le plus vraisemblable et pourtant l’histoire nous apprend que quand un pronostic d’avenir paraît le plus certain, à coup sûr il n’aura pas lieu, alors je préfère miser sur l’espérance.

 

La crise de civilisation, que nous traversons en ce début du XXIème siècle n’est pas une catastrophe comme on l’interprète trop souvent en Occident, c’est une crise au sens Oriental du terme, c’est-à-dire une métamorphose, un changement d’Etat : on ne gère pas une crise, on est condamné à en sortir !


Cette civilisation qui se dessine recherche ses principes fondateurs, qu’il s’agisse :

 

- de la place prépondérante prise par le loisir au détriment du travail,

- de la primauté de l’individu par rapport à la collectivité,

- du choix entre le système traditionnel d’assistance et celui de responsabilité individuelle.


 

Voeux morceau INVITATION 2014

 

Bientôt sur votre blog: Acte 4  L'espoir

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Communication
commenter cet article

commentaires