Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 05:38

 

► Mon second vœu, qui est la première condition de notre futur, concerne la construction européenne : 

 

L’événement majeur de la fin de l’ancien monde ce fut la chute du mur de Berlin et c’est tout un symbole. L’événement majeur du début du nouveau monde, c’est la monnaie unique européenne, mais ce n’est qu’un outil. Pour que l’Europe reste le plus clairvoyant de nos rêves il faut retrouver le souffle de la légende et la puissance du mythe qui nous a permis de rester en paix pendant près de 70 ans.

La semaine prochaine à Berlin, les parlementaires  français et allemands célèbreront  le 50ème anniversaire du traité de l’Elysée entre De Gaulle et Adenauer.

 europe


Or, cette Europe dont la réussite est primordiale pour recréer de la croissance et de l’emploi, redonner des perspectives à la jeunesse et rester le phare de la liberté  dans le monde, cette Europe va mal et elle ne s’est jamais aussi mal portée.

 

La crise financière économique budgétaire et morale de l’Europe constitue un obstacle important pour notre avenir. Nous avons déjà dépensé 1 000 milliards financés par nos contribuables pour tenter de sauver l’euro. Si chaque seconde nous mettions de côté 1 euro, il nous faudrait 31 000 ans pour rembourser cette dette.

 

Les grandes étapes qui ont conduit à une Europe à 27 puis une zone euro à 17 sont aujourd’hui critiquées, à juste titre, par de nombreux européens du fait d’institutions ingouvernables et d’une dette non maîtrisable constituée par les cigales du Sud, une dette dont les fourmis du Nord refusent, à juste titre, de payer la note.

 

Depuis la création de l’Euro, l’Union Européenne a mis des emplâtres sur des jambes de bois et la crise est l’occasion de redonner du sens au projet européen qui doit réinventer un nouveau modèle social et une nouvelle convergence fiscale sauf à sacrifier, comme aujourd’hui, l’emploi de ses habitants.

 

Là encore, nous avons les moyens de résoudre cette crise.

 

Angéla MERKEL a eu raison de dire dans son message de vœux que notre environnement économique ne sera pas plus facile en 2013 mais plus difficile qu’en 2012 et que pour surmonter cette crise il faudra aller plus loin dans les réformes.

 

Entretemps, l’Europe a connu un effet domino, l’économie de la Grèce s’est effondrée et le pire est devant elle. Elle a été suivie de près par l’Italie. Les tigres irlandais sont blessés et la bulle immobilière espagnole a éclaté. Toute l’Europe du Sud est en train de dévisser et menace d’entraîner avec elle les pays les plus solides un  par un.

 

Notre problème semble insoluble : pour réduire le poids de la dette il faut, soit baisser les dépenses publiques, soit augmenter la croissance.

Imaginons que j’ai 1 000 euros pour vivre et une dette de 1 000 euros, comment rembourser ?

 Budget%20Logo%20graphe


Il y a 3 solutions, soit gagner plus en travaillant plus et produisant plus, soit dépenser moins, soit dévaluer et faire de l’inflation ce qui baisse le niveau de la dette mais aussi les revenus des ménages et le montant du patrimoine. Cette dernière solution qui a été choisie par les américains et les chinois qui ont sous-évalué leur monnaie, est impossible avec la monnaie unique européenne, elle tente les pays du Sud, mais aboutirait à l’implosion de l’Europe. Restent les deux premières qu’il faut pratiquer simultanément : les dirigeants européens sont comme sur une patinoire : pour ne pas déraper, il faut agir avec doigté, freiner sur les dépenses mais, en même temps, accélérer sur les moyens qui peuvent renforcer notre compétitivité, par exemple une TVA sur les produits importés plutôt que sur les services qui pénalise l’emploi français.

 

Face à ces nouveaux enjeux, les vieilles institutions européennes sont paralysées et amorphes : il faut réinventer une nouvelle gouvernance avec un moteur franco allemand qui a été mis à mal ces derniers temps, des pays à plusieurs vitesses et un carburant, la monnaie trop plombée pour alimenter la voiture européenne. Surtout l’Europe doit se trouver une nouvelle histoire à raconter, pour progresser dans sa construction, il faudra mieux expliquer le projet aux citoyens, ce qui passe par des référendums inévitables.

 

Tel est mon deuxième vœu : Il faut sauver l’Europe, non pour nous-mêmes, mais pour nos enfants.

Pour cela, Il faudra retrouver une idée simple et compréhensible par tous : une Europe protectrice, bouclier face à l’économie mondialisée et capable d’inventer une nouvelle croissance. Ce n’est pas un vœu pieux, mais il y a beaucoup de travail à faire.

 

Vous retrouverez sur ce blog, la suite des temps forts de la prise de parole du premier magistrat lors de cette cérémonie des vœux.

A bientôt sur Lambersart passionnement.com

LOGO lambersart

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Vie Municipale et Projet Politique
commenter cet article

commentaires