Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 18:47

PRISUNIC.jpgLes années 60 sont porteuses d'espoir et de transformations. L'avènement d'une société de consommation succédant à une période de pénurie provoque autour des objets une unification des comportements et aussi une mutation profonde.

La maison est l'objet et le signe visible du changement.

Les intérieurs hérités du XIX° siècle sont visibles dans les photographies de Doisneau, le buffet Henri II trône bien dans toutes les maisons populaires ou bourgeoises. Les murs aux papiers à fleurs et le calendrier des postes ornent les intérieurs. L'eau n'est pas courante et c'est le décor de nombreuses familles populaires ou bourgeoises jusqu'en 1960.

Le début des années 60 marque un changement avec l'introduction du confort, la salle de bains, le chauffage central, la chambre des enfants avec leur mobilier spécifique, transformation qui annonce le rôle nouveau des jeunes dans la vie sociale.

Le living room correspond à un aménagement nouveau de l'appartement, il réunit la salle à manger, le salon et le cabinet de travail. Il s'impose avec ce néologisme anglais.

Le nouvel espace relègue la table familiale dans un coin à manger, la pénurie s'efface, les enfants font leurs devoirs dans leur chambre. Le salon accueille désormais un canapé et deux fauteuils, une table basse autour d'un tapis. L'espace devient un espace de loisir avec la télévision. Là se déroulent tous les rites sociaux, on y reçoit les amis, avec eux on boit l'apéritif, le whisky s'impose peu à peu, le réfrigérateur permet les glaçons, les biscuits salés sont indispensables.

Les nouveaux espaces de séjour sont des espaces de détente, les meubles sont déstructurés, les coussins s'accumulent.

Fort de cette dynamique de hausse du niveau de vie, d'une croissance continue de 30 années, les 30 glorieuses, les années 60 sont synonymes de prospérité. Et Prisunic va se lancer dans une expérience assez unique, de création d'un catalogue de mobilier par correspondance lancé en avril 1968. Il témoigne du bouleversement culturel que connaît la France et est l'emblème du renouveau de la consommation dans notre pays.

Le recours pour la première fois dans le domaine de l'ameublement à des personnalités créatives dont l'histoire culturelle retient des noms comme Marc held, Terence Conran, Marc Valdis, Danielle Quarante et Jean-Pierre Garrault. En ajoutant un mode de distribution novateur la vente par correspondance.

Les matériaux sont nouveaux, fibre de verre, mousse de polyuréthane, thermoformage, peintures laquées vives... Ils vont apparaître dans les films de la nouvelle vague, de Godard, chez Karl Lagerfeld...

Alors il faut aussi préserver et c'est le rôle du VIA, Valorisation de l'Innovation dans l'Ameublement. 

Jean-Marc Merlo Meyer est notre scénariste designer qui a travaillé sur la scénographie et la mise en valeur assez remarquable.

Une pleine page de la voix du nord a déjà évoqué le travail spectaculaire des services techniques et de l'équipe du service culturel pour que tout soit opérationnel aujourd'hui et ceci jusqu’au 28 août. Qu'ils soient ici tous remerciés pour la qualité de leur travail et l'excellence du rendu.

Cette exposition revisite le concept de droit au bonheur cher à de nombreux philosophes et érigé en principe dans la déclaration des droits aux Etats Unis. La France a créé un concept nouveau et le bonheur familial est présent dans cette exposition intimiste, les objets quotidiens, les salons évoquent un certain art de vivre. Le bonheur à la portée de tous. Même si aujourd'hui les critiques abondent contre cette conception individualiste, le bonheur serait devenu une injonction des sociétés contemporaines.

Eschatologique ou matérialiste, fait de grands idéaux ou de petits riens, le bonheur reste une aspiration. Que cette vision positive dans l'écrin que constitue ce Colysée donne un éclat royal aux meubles présentés.

Merci aux concepteurs, bonne dégustation de bonheur, bien entendu.

 

Programme des conférences, visites et ateliers pour enfants-parents … sur : www.lambersart-festiv.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Culture Tourisme Animations International
commenter cet article

commentaires