Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 09:19

 

Le « dob » ou débat d'orientation budgétaire constitue un moment essentiel -et obligatoire- de la vie d'une collectivité locale. C'est une étape du cycle budgétaire annuel. Il est traditionnellement présenté par l’adjoint aux finances, ce qui fut le cas il y a quelques jours en conseil municipal. En voici le contexte et sa conclusion.Budget%20Logo%20graphe

 

« A Lambersart j'y évoque traditionnellement :

 ·  le contexte macro économique,

 ·   les mesures de la loi de finances  relatives aux collectivités,

·   le contexte « lmcu » Lille métropole communauté urbaine,

·   le point sur les finances communales ratios,

·   les orientations budgétaires.

 

Pour 2010, je ne dérogerai ni à ce plan ni au timing de ce cycle budgétaire, qui a dit «  il faut laisser du temps au temps », tout cela dans le plus parfait respect des règles et même dans le parfait bon sens, j'y reviendrai.

Je précise que j'ai réuni la commission des finances le 1 février dernier, des propositions d'amélioration du document ont été émises notamment par Stéphane Acquette que je remercie et elles ont été prises en compte bien volontiers car elles améliorent encore la lisibilité de ce document.

 

Le contexte

Je serai bref beaucoup se sont exprimés sur le sujet, vous renvoyant notamment au radar de l'économie française qui ouvre le dossier -oui on a tous ses marottes- matrice très visuelle puisque je rappelle que la situation économique s'améliore à mesure que les points s'éloignent du centre.

 

Après une année 2009 toute petite cette déformation traduit un rebond de notre économie en 2010;

Le pib augmenterait de 1,6%, la consommation en constituant le principal moteur en hausse de 1,7% malgré un pouvoir d'achat qui progresse moins vite qu'en 2009. Les 2% sont atteignables en 2011, les exportations ont bondi de 9,6% mais la crise perdure car l'investissement a encore reculé de 1,6%.le déficit continue a se creuser à 7.7%. Il devrait refluer à 6% en 2011, enfin le taux de chômage revenu de 9,6 à 9,2 reste élevé.

 

Un mot sur l'euro pour un européen convaincu  et le maire en a parlé à toutes les cérémonies de vœux : nous sommes convaincus qu'il demeure notre meilleure protection contre la crise et la spéculation.

 

La crise des dettes souveraines, fort inquiétante, a trouvé un tournant très positif fin janvier quand le fonds de stabilité européen a levé 5 milliards en 15 minutes ( 25/1/2011) faisant face à une demande  spectaculaire > 45 milliards. Conditions 2,89% cette bonne nouvelle annihile les scenarii  catastrophes. La zone euro a la confiance des investisseurs mais il faut passer à l'acte en matière de réduction des déficits notamment pour maintenir cette confiance.

 

 

En conclusion

Dans ce contexte, et c'est le discours du maire dans les voeux et dans l'éditorial du journal, le premier défi pour Lambersart est celui de la fiscalité.

Si vous permettez je cite « il faut donner aux lambersartois une visibilité dans le temps en termes de fiscalité et d'une manière générale leur faciliter la gestion de leur budget. Je cite toujours, cette année encore je proposerai au conseil municipal de ne pas augmenter les taux des impôts locaux et ceci malgré l'augmentation du smic (impact sur la masse salariale) et la réduction programmée de l'aide de la Cnaf dans le cadre du contrat enfance ».

Voilà chers collègues, pas de suspense cette année, l'exécutif va à nouveau serrer les dépenses sans étrangler les services, nous partons des recettes possibles pour ajuster le budget.

En grandes masses (affinés au budget) il faut compenser l'augmentation de la paye 500 k et 400 k d'augmentation de charge du contrat enfance, par 300 k de bases (2%) , stabilité voire léger recul  des dotations, et 300 k estimés de droits d'enregistrement supplémentaires. 900 – 600 = 300 K = deux points de fiscalité.

Nous avons mis à profit aussi 2010 pour lancer un vaste travail d'optimisation des dépenses qui est en cours dans 12 domaines. La démarche et le planning ont été présentés en commission des finances.

Mes  chers collègues le décor est très largement planté et le débat peut s'engager. Nous allons mettre à profit le moment qui nous sépare du vote du budget pour cadrer le budget 2011 qui sera examiné en commission des finances d'abord puis dans cette enceinte ou en tout cas dans cette formation.

Je précise au passage que le budget continuera a être voté en mars en totale conformité avec le calendrier légal. Et je dirais même plus en conformité avec le bon sens : j'accepte le débat -nous l'avons eu en commission des finances- mais me référant notamment à la sincérité budgétaire, je préfère de loin vous présenter un budget primitif unique avec des dm modestes, ayant connaissance des bases et du résultat de l'exercice, plutôt qu'un budget primitif approximatif  complété par un gros budget supplementaire, le tout noyant le poisson.

J'ajoute que jamais et de longue date les services finances de la ville n'ont proposé au maire de voter  plus tôt le budget.

Pour élargir le propos avant de vous laisser la parole, je citerais Pierre Mendes France d'une part, Nicolas Sarkozy d'autre part. Vous aurez noté l'éclectisme.

L'un dit, c'était dans son discours à la jeunesse, qu'il ne faut pas sacrifier l'avenir au présent. Cela s'applique aussi en matière de développement durable, domaine qui m'est cher.

En matière budgétaire c'est très vrai aussi, d’où les nécessaires économies à tous les niveaux, de la commune à l'État. Que nous comprenons et qui sont vitales pour l'avenir de nos enfants.

Enfin le président de la république qui a justifié les nécessaires restrictions en disant aux maires du Cher « je ne veux pas que la France fasse la manche » évoquant les difficultés d'autres pays européens.

Merci de votre attention »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Vie Municipale et Projet Politique
commenter cet article

commentaires

anonyme 24/03/2011 18:33


Pensez-vous aux retraités dont les pensions n'augmentent pas à la hauteur de la hausse des impôts locaux , si bien que , tous les ans , vous leur volez un peu plus de pouvoir d'achat ??????????