Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 06:08

  

« Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer »  écrivait Nietzsche,  c’est peut être ce mobile qui régit les concepteurs de la nouvelle exposition du Colysée.

 

En tout cas, ça semble réussi, car tout un chacun semble toujours fasciné par le jouet.

affiche-jouets 

De nombreux auteurs souvent pédagogues ont écrit sur la fonction du jeu.

 

  1. La fiction réelle : faire semblant part toujours de la réalité, le joueur s’y investit avec autant de sérieux que dans la réalité.

 

  1. L’adhésion : il n’y a de jeu que si le joueur, l’acteur le décide.

 

  1. La règle : elle est indispensable pour la structuration du jeu.

 

  1. La frivolité : le joueur est plus créatif, il peut se surpasser.

 

  1. L’incertitude : ce n’est jamais pareil.

 

En jouant, l’enfant apprend à mieux comprendre ce qui l’entoure.

 

On peut également insister sur la fonction symbolique du jeu qui nécessite l’utilisation d’objets, appelés transitionnels (symbole du lien mère enfant) habiles moyens de séparation et donc de croissance et de socialisation.


Jouets-vitrine1.JPG

Le jouet n’est pas seulement un jeu, c’est un révélateur du processus de socialisation qui touche l’enfant dès son plus jeune âge, mais c’est aussi un révélateur des rôles sociaux au sein de la famille.


Le jouet a une fonction socialisatrice.

 

Par exemple, dans l’Antiquité le hochet sert à éloigner les esprits malins du berceau de l’enfant. Au moyen Age, l’épée de bois sert à développer des qualités guerrières.

 

Ce n’est qu’au XIX° siècle que l’enfant acquiert plus d’autonomie.


jouet vitrine 2

Le XX° siècle marque une relation commerciale avec le jouet, symbole de consommation. Toutefois n’oublions pas que Noël révèle également les solidarités familiales ou l’isolement.

 

 

Beaucoup d’auteurs ont souligné la fonction sexiste du jouet : la petite fille est douce, sage et mignonne alors que le garçon doit révéler qu’il est actif, brutal et performant…

 

 

Venez découvrir si ce n’est pas encore fait cette exposition, ses trésors que les concepteurs ont amoureusement trouvé et mis en valeur afin qu’ils émerveillent en nous notre âme d’enfant.

 

>> Une exposition proposée au Colysée de Lambersart jusqu’au 7 avril 2013, entrée gratuite.

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Culture Tourisme Animations International
commenter cet article

commentaires