Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 05:06

CINQUIÈME ET DERNIER  REPÈRE : Le choc des civilisations                                          IMG 2629

 

  

  

L’assassinat barbare de 2 jeunes Linsellois au Niger vient nous rappeler tragiquement en ce début d’année le « choc des civilisations », auquel nous sommes confrontés. 

L'Europe, le plus clairvoyant de nos rêves, vient de nous garantir un demi siècle de paix mais pour l’avenir nous oscillons sans cesse entre la peur et l’espoir.

  

  

    

 

- Sur le plateau de la peur : tous les intégrismes , les fanatismes et les terrorismes , les décombres des attentats du 11 septembre 2001,l e risque de l’installation à la tète du Pakistan des talibans qui pourraient ainsi avoir accès à l’arme nucléaire,l e massacre des chrétiens à Alexandrie et en Irak …Auxquels viennent s’ajouter la détention arbitraire de  Florence CASSEZ au Mexique et l’enlèvement des journalistes de France Télévision en Afghanistan, autant de causes que nous soutenons car la  pression de l’opinion publique peut être déterminante pour trouver une issue heureuse à ces drames ;

 

- Sur le plateau de l’espoir : la chute du mur de Berlin, la liesse des foules fêtant l’élection d’Obama, la capacité retrouvée des nations libres à réguler les finances du monde et à nous protéger des spéculateurs.

En fait, on ne peut comprendre le monde actuel sans s’intéresser aux émotions qui le traversent dans les grands moments de son histoire.

L’Europe et les États Unis vivent une crise d’identité mais au lieu de s’interroger sur le "qui sommes nous ?" feraient mieux de se poser la question:

 

« Pourquoi en sommes nous arrivés là ? »

 

Le monde arabe est marqué par une culture de l’humiliation et de frustration politique et religieuse mais doit sans cesse faire face aux coups de boutoirs de sa frange la plus fanatique.

Ignorance et intolérance vont de pair, la paix et la réconciliation ne sont possibles qu’entre des peuples qui se connaissent s’acceptent et se respectent mutuellement.

Aux étrangers qui ont une autre culture que la notre, nous offrons le droit à l’égalité et à la fraternité de notre modèle républicain mais en échange ils ont un devoir de respecter nos valeurs de liberté en particulier celle de la femme et de laïcité : c’est la raison pour laquelle nous avons fait la loi sur la burqa :

- ce n’est pas en cédant aux oukases des fanatiques que nous obtiendrons les conditions de la réconciliation entre nos civilisations;

-  ce n’est pas non plus en exacerbant les peurs et en caricaturant la religion musulmane à l' islamisme le plus radical que nous réglerons ce problème mais bien en assumant pleinement notre modèle républicain qui prévoit la liberté de conscience dans la sphère privée et l’obligation de neutralité dans la sphère publique.

Nous devons donc pleinement assumer notre histoire et notre identité en même temps que construire notre communauté de destin.

 

A  Lambersart  aussi nous devons relever le défi de l'Identité et son corollaire la proximité .

 

Petit à petit, nous transformons le passé en avenir : Lambersart, tout en conservant son identité, devient une ville du troisième millénaire, adaptée à la réalité du nouveau siècle et confortée dans sa cohésion sociale. Pour répondre au souhait de convivialité, nous créons et confortons les animations et les fêtes de quartier, ce qui nous permet de réaffirmer fortement leurs valeurs et leurs identités, grâce à des paroles et regards croisés d’habitants.

 

 - Nous l'avons fait à la Cité Familiale, au Champ de Courses, aux Conquérants. Cette année, ce sera le tour de Canteleu avec la volonté d'ici la fin du mandat de montrer dans une expo commune la multi-identité de nos quartiers qui contribue à forger l'âme unique de notre ville.

 

- C'est pourquoi, dans la logique des repas de rue et de la fête des voisins qui a rassemblé en 2010 près de   3 000 personnes nous créerons sur le site portail de la ville cette année un site par rue qui comportera :

- l'identité historique de chaque rue,

- sa spécificité Lambersartoise,

- les initiatives de ses habitants,

- et permettra de créer une sorte de réseau des réseaux sociaux dans la ville qui accroîtra la réactivité, la solidarité et la proximité dans chacun de nos quartiers.

Cette logique d’identité renforcée par la proximité donne tout son sens à notre nouvelle politique de sécurité : les résultats de 2010 sont en nette amélioration par rapport à 2009.

Nous installerons dès cette année les cameras de vidéo protection à la cité familiale et poursuivrons notre discussion avec les conseils de quartier sur l’implantation des autres caméras pour une installation en 2012.

La rénovation de l'accueil de l'hôtel de ville qui sera réalisée comme prévu cette année et l'arrivée à partir de la semaine prochaine du Proxibus que vous avez découvert à l’entrée de cette salle dans vos quartiers dés la semaine prochaine vont dans le même sens.

Mais pour parachever cette mutation, il faut que chacun y contribue à travers la démocratie de proximité et se sente responsable de la fleur qu'il cultive dans le jardin Lambersartois.

 

CONCLUSION


LES CONDITIONS D'UNE RENAISSANCE APRÈS LA CRISE :

La crise économique que nous venons de traverser change tout et doit changer notre regard sur l'avenir car notre civilisation n'est pas moribonde mais en train de renaître.

-  La dégradation des relations entre les français et les grands acteurs politiques, économiques, sociaux, médiatiques et même religieux est évidente: il faut donc répondre à cette crise de confiance.

- Les pressions et radicalisations que l'on observe quand il faut réformer notre société (on l'a vu avec la réforme des retraites et on connaîtra la réforme de la dépendance) nous impose de répondre à la crise sociale par une nouvelle forme de  dialogue avec les partenaires sociaux.

- Enfin, l'accumulation de la dette publique et les déficits accélérés par la crise économique qui a nécessité de financer des plans de relance nous amène à une crise budgétaire où la seule solution est de dire la vérité aux français et de peser les enjeux du futur en condamnant fermement tous les populismes et toutes les démagogies y compris quand ils viennent de certains élus qui vous expliquent dans le même discours qu'il faut réduire les déficits pour ne pas laisser l'ardoise à nos enfants mais qu'ils vont augmenter leurs impôts pour faire face au soit disant désengagement de l'État : ou l'effort sera collectif et chacun État, Collectivité locale, Sécurité Sociale y prendra sa part, ou nous irons dans le mur en ayant klaxonné avant !

La crise ne doit plus être une menace mais une opportunité cela suppose de remplir quatre conditions :

1) Le réalisme

On ne pourra pas maintenir nos dépenses  de retraite, de santé ou d'éducation telles qu'elles sont aujourd'hui sans mettre en place des économies drastiques de fonctionnement sous peine de créer plus d'inégalités, plus d'injustices et plus de pauvreté : cela implique une bonne dose de raison dans une société où le bon sens laisse souvent la place à l'émotion.

2) L'exemplarité des élites

Il est difficile de demander une plus grande participation de chaque citoyen si les plus favorisés ne sont pas davantage mis à contribution que les plus modestes : cela implique de remettre en cause les salaires indécents, les avantages mirobolants comme les stock options ou les retraites chapeaux et surtout la gouvernance extravagante de la maison France qui continue à se payer 6 niveaux  de décision là où trois suffiraient : la ville, la région et l'État.

Quant aux partenaires sociaux et aux oppositions en tous genres : il leur faudra pour réussir ce pari laisser leurs idéologies au vestiaire et leur vision souvent caricaturale du monde pour assumer leurs part de responsabilité à l'égard de l'avenir.

3) La créativité :

Dans un contexte bouleversé, comment imaginer garder les méthodes du passé ?

Il faut inventer et expérimenter. C'est là où les initiatives locales ont un rôle considérable dans la renaissance de notre civilisation. La France doit pouvoir développer et mobiliser son intelligence collective.

Les médias ont aussi un rôle essentiel plutôt que de jeter de l'huile sur le feu ou de nourrir des petites polémiques qui sont auto destructrices de notre société, ils devront faciliter le bien entre les institutions et le peuple.

4) Enfin la nécessité du changement

La crise actuelle est inédite et ne pourra être résolue qu'avec un état d'esprit et des moyens inédits :

- L'attentisme serait une faute,

- La mobilité est un atout,

- L'unité nationale et locale est une condition.

 

" Les hommes n'acceptent le changement que dans la nécessite et ils ne voient la nécessité que dans la crise " 

disait Jean Monnet.

 

La crise et ses conséquences sont là : il faut donc jouer notre rôle dans ce changement composé de réalisme, d'exemplarité et de créativité !

C'est tout le rôle des Maires et de leur équipe municipale au plan local.

 

Le jour même où j’ai été élu maire de notre ville de Lambersart, je savais que ma principale mission serait de la faire évoluer sans cesse et à son rythme, au nouvel État du monde et de dessiner, jour après jour, son visage de demain.

Ce que j’ai appris dans mon métier de maire, c’est qu’au premier abord, le changement ne plaît jamais. Dès que vous l’annoncez, on vous dénonce.

Si vous voulez le réaliser, on vous demande de le différer et quand enfin vous parvenez à le faire aboutir, tout le monde finit par l’accepter.

En définitive, on vous dit que vous auriez dû sans doute en faire plus et aller plus loin.


Alors permettez-moi pour conclure de vous livrer une des clefs du futur:

Chaque être humain dès aujourd'hui, partout sur terre, et ici à Lambersart est virtuellement entrepreneur de lui même !!!

Le siège de son entreprise virtuelle est dans soin esprit : il lui suffit pour que l'entreprise démarre d'ouvrir son esprit au monde tel qu'il devient et à tout le potentiel qu'il lui offre.

Le mois prochain cela fera 22 ans que vous m'avez choisi pour diriger cette ville : c'est à dire lui donner un sens et un horizon.

Depuis, je suis devenu entrepreneur de ma ville pour la préparer aux défis du futur avec une seule obsession ANTICIPER ! C'est dans cet esprit que je ferai appel à la majorité municipale mais aussi aux bonnes volontés dans nos oppositions pour travailler à cette renaissance de notre ville.


Plus que jamais, j'ai besoin de vous : je souhaite qu'en sortant d'ici vous repartiez de ce voyage sur "Lambersart Airlines" avec une conviction forte :

« Être citoyen, c'est sentir en posant sa pierre que l'on contribue, jour après jour, à construire sa ville et donc à bâtir le monde ».


BONNE ANNÉE 2011 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Vie Municipale et Projet Politique
commenter cet article

commentaires

vinnuu 05/04/2014 06:25

okk