Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 16:13

DEUXIEME REPERE POUR LE FUTUR : Le Travail                                                          IMG 2610

 

Dans une société où il est devenu incertain et précaire, le travail est de plus en plus mal vécu et pourtant, il est la seule source de richesse et d'épanouissement capable de donner à la fois plus de pouvoir d'achat et moins de stress aux salariés.

Le travail ne doit pas être vécu comme une obligation : la loi des 35 heures initialement obligatoires uniformément pour tous (ce qui n’est désormais plus le cas) a bouleversé le rapport des seuls français par rapport au reste du monde avec le travail : nous n'avons pas fini d'en payer les effets néfastes.

Le travail, en nous occupant de moins en moins de temps, crée de plus en plus de stress et prend pourtant de plus en plus de place.

En fait, nous devons inventer comme d’autres pays scandinaves ont réussi à le faire , un nouveau modèle de croissance et un nouveau rapport des salariés au travail pour que l'ascenseur social reste une réalité et non une illusion :  «grâce à mes efforts, à mon travail et à ma réussite, je peux accéder aux étages supérieurs.»

C'est pourquoi nous devons reprendre complètement le débat sur le coût du travail à la lumière de la crise économique que nous venons de traverser. Le partage du temps de travail et le mythe du "travailler moins" dans un monde qui sans cesse créé plus de richesses a été une grave erreur.

Il faut passer d'une logique de partage de la pénurie à une logique de création de richesses. Celui qui veut continuer à rester aux 35 heures doit pouvoir le faire mais celui qui veut  travailler plus pour gagner davantage  doit pouvoir le faire  aussi parce qu'il ne sert à rien d'avoir du temps libre quand on n'arrive pas à boucler ses fins de mois.

Il faut bâtir un nouvel instrument de combat contre le chômage et pour l'emploi dont nous avons commencé à tracer les contours avec la défiscalisation des heures supplémentaires mais il faut aller plus loin en posant les bases de la sécurité sociale professionnelle :

- des entreprises qui embauchent plus vite parce que le code du travail est plus flexible et moins dissuasif,

- un service public de l'emploi qui aide pendant la période de chômage le salarié à rebondir et à investir en formation plutôt qu'à faire le deuil de son ancien emploi, ce qui est loin d'être le cas,

- une meilleure indemnisation du chômage  pendant la période qui suit immédiatement la perte d'emploi et dégressive  ensuite pour éviter le déclassement social,

- des droits et des devoirs plus équilibrés afin que les abus de quelques uns n'hypothèquent pas le sort de tous.

 

Bref il faut inventer un nouveau modèle trois fois gagnant.

- gagnant pour l'État qui doit payer une charge très lourde a des  grandes entreprises pourtant très profitables et pas toujours efficiente pour compenser les charges sociales issues des 35 heures,

- gagnant pour l'entreprise qui y trouvera plus de flexibilité dans une négociation à mener avec les partenaires sociaux,

- gagnant pour le salarié qui y gagnera en pouvoir d'achat et en sécurité en cas de perte d'emploi.

 

Nous devons également anticiper les emplois du futur : ceux de la croissance verte des services à la personne et des nouvelles technologies.

Dans la SiliconValley, on ne fabrique ni objet ni produit : la richesse se bâtit désormais à partir de créations immatérielles.

 

Internet a tout bouleversé : élaboré sur la base d'un appel d'offres du pentagone pour échanger de manière cryptée  et instantanée des informations entre 2 points de la planète qu'ils soient à 800 mètres ou à 8 000 kms de distance, Internet est en train de révolutionner nos organisations et de  se rendre indispensable à notre vie.

 

L'Europe, le plus clairvoyant de nos rêves, a réussi son projet de civilisation : être la référence des droits de l'homme partout dans le monde, préserver la paix grâce à une construction à 6 puis à 9 puis à 27 de plus en plus complexe et de moins en moins lisible pour le citoyen ; mais elle a échoué dans sa capacité à anticiper le monde de demain.

 

Les États-Unis d'Amérique, qui ont pourtant suivi un chemin sur bien des points semblables à l'Europe, ont réussi là ou nous avons échoué :

- C'est l'Europe qui a inventé la machine à coudre mais c'est un américain qui en a fait un instrument à la portée de tous.

- C'est un français qui a inventé la photographie mais c'est un américain Eastman qui l'a transformée en boitier Kodak.

 

Désormais, avec Apple, Google, Microsoft et You Tube, ce sont les américains qui cherchent à maîtriser le contenu de l'immense réseau internet tissé sur la planète. Et pourtant personne n'a décidé que les États-Unis deviendraient ce qu'ils sont devenus, nul ne pouvait prévoir la trajectoire de nos pays respectifs si ce n'est eux-mêmes en misant tout sur la liberté d'entreprendre et sur l'innovation : cela doit nous servir de réflexion et nous inciter sans cesse au changement.

La mondialisation pourtant si décriée par nos concitoyens est devenue une idée simple aux conséquences incalculables : pour chaque consommateur le marché c'est la planète, mais pour chaque entreprise les clients et les fournisseurs c'est encore la planète entière.

Une entreprise et donc des emplois ce n'est plus seulement l'alliance du capital et du travail... c'est donc essentiellement  de l'innovation (des nouvelles idées) et du réseau. Une idée ne devient richesse que si elle est connectée au réseau du net dans une synergie désormais planétaire.

La réalité c'est que demain nous ne produirons plus dans notre pays que ce qui n'est pas délocalisable ailleurs et que nos emplois de demain sont en train de s'inventer aujourd'hui.

 

 

DEUXIÈME DÉFI POUR NOTRE VILLE : Le défi de l'Emploi et de la Connaissance

 

En matière d’Emploi, nous avons construit une vraie politique depuis plusieurs années avec le SIVOM Alliance Nord Ouest et la Maison de l’Emploi. Cette politique s’est donnée comme priorité les emplois d’insertion et de services à la personne. 

Pour cette année 2011, je me fixe une nouvelle priorité : celle de tout faire pour l’emploi des jeunes (dont nous n’avons pas le droit de faire une génération sacrifiée) et je n’ai pas attendu les propositions des politiques pour m’en préoccuper, en utilisant notamment les nouvelles politiques du laboratoire d’expérimentation jeunesse que j’avais créées lorsque j’étais au gouvernement et dont j’ai garanti le financement de 4 millions d’euros avant mon départ pour la métropole lilloise sur trois sujets clefs:

  

1/ L'orientation et la lutte contre le décrochage scolaire,

2/ L’alternance et l’apprentissage y compris dans la fonction publique en utilisant le nouveau plan qui sera lancé conjointement par l’état et la région,

            3/ La citoyenneté avec les classes citoyennes et le service civique.

 

En matière de nouvelles technologies qui sont les emplois de demain :

 

     - La Ville de Lambersart a lancé son programme  " aux armes citoyens ! Lambersart Cité-savoirs " il y a plus de 10 ans et je ne désespère peut être dès cette année d’obtenir la 5eme @ qui ferait de Lambersart la ville la plus « numérique » de toute la région !

 

- Notre objectif, c’est de  permettre à tous l’appropriation des Technologies de l’Information et de la Communication, à commencer par les adultes de demain, c’est à dire les enfants,

 

- Désormais, la ville souhaite encourager les acteurs éducatifs (enseignants, cadres associatifs...) à utiliser ces technologies dans leurs pratiques auprès des enfants par un soutien humain et matériel de leurs projets...

 

- L’année 2011 verra la poursuite de cette politique, au cœur du nouveau défi de l’emploi en France,

 

- Après avoir travaillé sur les contenants nous allons travailler sur le contenu en créant un réseau social Lambersartois de type Facebook et en mutualisant les informations par courriel,

 

- Par ailleurs, le SIVOM Alliance Nord Ouest lance cette année le renouvellement de son opérateur de réseau câblé ce qui devrait nous offrir des perspectives et des moyens financiers nouveaux.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Vie Municipale et Projet Politique
commenter cet article

commentaires