Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 06:02

En cette période de commémorations, revenons sur le chant des marais : ce chant magnifique. C’est, vous le savez,Chantdesmarais.jpg l’hymne européen des déportés, une œuvre collective écrite en juillet/août 1933 dans le camp de concentration nazi de Boergermoor.

 

Selon une coutume militaire, les SS exigeaient que les détenus chantent sur le chemin conduisant du camp au marais qu’ils devaient assécher, en pelletant, lors des appels. Dans cette communauté soudée germa rapidement l’idée de créer un chant qui serait celui des bagnards des marais, qui travaillent sous la contrainte mais sans jamais désespérer.

 

Ce chant fut entonné quelques jours plus tard devant près de 1000 détenus qui en reprirent immédiatement le refrain. Il fut interdit mais continua de se propager tel un souffle d’espoir, d’abord ténu puis de plus en plus puissant à travers l’Europe.

 

« Oh terre de détresse où nous devons sans cesse piocher »

 

Bien sur c’est un chant qui marque la grande détresse des hommes dans les ténèbres concentrationnaires, leur souffrance, leur dénuement.

 

« Pas un seul oiseau ne chante…

« Dans ce camp morne et sauvage entouré d’un mur de fer…

« Du sang des cris des larmes la mort pour celui qui fuit…

 

Mais c’est aussi un chant de résistance, de dignité, d’espoir placé dans l’avenir, de refus d’abdiquer

 

«  Mais un jour le printemps refleurira…

Liberté liberté chérie…

 

Et ce dernier refrain :

 

«  Oh terre enfin libre où nous pourrons revivre aimer aimer »

 

Alors que nous entretenons ce devoir de mémoire, de rappel des luttes et des souffrances d’hier. Il faut continuer à porter témoignage de ce à quoi peut aboutir un régime établi sur la négation des droits de l’homme, l’intolérance, la dictature.

 

C’est aussi le moment de remercier tous ceux qui font œuvre de pédagogie dans les écoles, les conférenciers infatigables, les musées, les expositions, tous ceux qui veillent sur la flamme afin que jamais elle ne s’éteigne

 

Bien sur il faut aussi se projeter vers l’avenir afin que les leçons du passé puissent faire grandir l’Homme : nous devons rester fermes sur nos valeurs fondamentales de liberté, de démocratie, de tolérance.    

 

Et quoique puissent en penser certains, ces valeurs doivent être défendues en permanence : il n’y a qu’à voir les événements au Maghreb et au Machrek, Tunisie, Lybie, Egypte, Yemen. De ces peuples qui aspirent à rejoindre notre modèle basé sur les droits de l’homme et la démocratie. Qui se battent pour échapper au joug des dictateurs, et que nous aidons pour ce faire.

 

Relisons le serment prononcé par les rescapés de Mauthausen le 16 mai 1945 :

" Sur des bases sûres de la fraternité internationale, nous voulons construire le plus beau monument qu'il nous sera possible d'ériger aux soldats tombés pour la liberté : Le Monde Libre ! "

Pour ne jamais oublier.

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Patriotisme
commenter cet article

commentaires