Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 05:23

 

« On juge un homme autant à ses capacités qu'à son attitude ! »

 

Récemment, Monsieur Yvon COUSIN, a pris la décision de présenter une liste contre notre équipe, aux prochaines élections municipales et l’a annoncé à la presse, sans prendre la peine de nous  prévenir, le jeudi 7 novembre dernier.

Même si cette décision est déloyale et bien tardive après 25 années passées aux cotés de notre maire, c’est sa liberté et il appartiendra aux électeurs lambersartois d’en juger!

 

En toute logique, elle a conduit notre maire  à retirer les délégations que trois élus, sur les 30 que comporte la majorité municipale exerçaient depuis 2008 en son nom. Il nous a donc semblé utile d'expliquer les raisons de cette décision difficile que Marc-Philippe DAUBRESSE a  dû prendre, à son grand regret, d’autant que la version très personnelle qui en a été présentée par Monsieur COUSIN, et ses deux équipiers Messieurs COFFYN et DEHAEZE, est à la fois inexacte et édulcorée.

 

En effet, avant l’été, notre maire avait proposé à Monsieur COUSIN de repartir à ses côtés en gardant les fonctions qu’il cumule depuis 2008 de premier Adjoint et de Conseiller Communautaire, eu égard au travail effectué jusqu’ici. A sa grande surprise, Monsieur COUSIN y a mis des conditions supplémentaires, en particulier:

 

- « une déclaration publique qu’en cas de vacance du poste de Maire d’ici 2020, il le propose comme mon successeur légitime »


- le remplacement du Directeur Général des Services (DGS) de la mairie, dont il juge  le « management contestable »

 

- le départ de sa liste d’un nombre important d’élus qu’il ne supporte plus.

 

Ces conditions, sous forme d’ultimatum, sont inacceptables :

 

- D’une part, parce que la succession  de Marc-Philippe DAUBRESSE n’est pas ouverte, et ne peut s’envisager qu’avec un élu plus jeune :

 

Depuis la loi sur le non cumul des mandats, qui est loin d’être définitive et ne s’appliquera au mieux qu’en 2017,  Monsieur COUSIN, est obsédé par l’idée de devenir maire, or en mars prochain notre maire sollicitera avec une équipe renouvelée ,  un nouveau mandat de 6 ans auprès des électeurs. Le jour où il partira, c’est aux électeurs et à eux seuls de décider. Or Monsieur COUSIN a 15 ans de plus que lui! Il aura 75 ans en mars 2014 et  fêtera donc ses  81 ans à la fin du mandat prochain.

 

- D’autre part parce que le DGS de la mairie, en application des politiques menées par la municipalité, a effectué un mandat remarquable qui nous a permis de faire beaucoup plus de choses (en particulier la rénovation urbaine du quartier du Pacot Vandracq) avec beaucoup moins de moyens (puisque nous avons baissé les taux d’imposition qui sont revenus au niveau de 2008 et que nos dépenses de fonctionnement par habitant sont parmi les plus faibles des villes comparables de la métropole lilloise) .

 

Sur le principe, il est intolérable de mettre en cause ainsi dans l’exercice de ses fonctions un fonctionnaire efficace et compétent, qui ne fait qu’appliquer la politique de la municipalité, constamment soutenue par Monsieur COUSIN depuis des années .

 

- Enfin parce qu’on ne voit pas au nom de quoi, on devrait écarter de la liste municipale  de nombreux  élus  efficaces, compétents et travailleurs sous prétexte qu’ils n’appartiennent pas au petit clan que Monsieur  COUSIN a constitué depuis plusieurs années.

 

Notre maire a donc refusé. Et, à partir de ce moment-là, nous  le disons  avec tristesse, Monsieur COUSIN, obnubilé par l’idée de devenir maire, a perdu les pédales et a commencé à prendre des positions contre l’équipe municipale en place, qu’il avait pourtant soutenue depuis le début, en étant associé à toutes les décisions stratégiques et budgétaires;

 

Nous pensions que Monsieur COUSIN, ayant pris cette décision, aussi incompréhensible après tant d’années, aurait la cohérence et le courage de démissionner de ses postes d’Adjoint, et de conseiller communautaire, 

Car dans une municipalité on ne peut à la fois avoir un pied dedans et un pied dehors !

 

S’agissant de Monsieur COFFYN, dont chacun connaît la proximité avec Monsieur COUSIN, il aurait dû lui aussi tirer les conséquences de son attitude:

En effet, il a déclaré publiquement devant témoins, il y a près d’un mois, qu’il se présenterait face au maire  aux prochaines élections municipales. Par ailleurs, il avait pris contact quelques jours auparavant avec un de nos anciens opposants politiques pour qu’il figure sur sa liste et qui, après avoir refusé, nous  en a informé par SMS.

 

Là encore, on aurait pu attendre de sa part  qu’il ait la correction de demander un rendez vous au Maire pour l'en prévenir et qu'il présente sa démission de conseiller délégué pour mettre en cohérence ses responsabilités avec ses choix : il n’en a rien fait.

Marc-Philippe DAUBRESSE aurait  aimé plus de cohérence et d’intégrité de sa part, mais  les dernières conversations qu’ils ont eues à ce sujet n’ont consisté de sa part qu’en de longues tirades antiparlementariste, en oubliant de reconnaître tout ce que  son mandat de député avait pu apporter à la ville (les subventions, le Pacot Vandracq, le Colysée, etc…).

 

S’agissant de Monsieur DEHAEZE, qui a critiqué publiquement la politique sportive de la ville  dans la presse, qui sert d’agent recruteur depuis plusieurs semaines à cette liste dissidente (plusieurs personnes sollicitées et qui ont refusé, nous l’ont fait savoir), et qui passe une bonne partie de son temps à dénigrer le personnel municipal qui s’occupe des jeunes, pour masquer ses propres insuffisances, il a été remplacé dans ses délégations à la jeunesse  les mêmes causes provoquant les mêmes effets ;

 

Le Samedi 9 novembre en fin de matinée notre maire a donc  réuni son équipe municipale  qui lui a manifesté un très large soutien sans ambiguïté. 

 

Il a donc décidé de publier un arrêté de retrait des délégations à Messieurs COUSIN, COFFYN et DEHAEZE, dont ils ont été rendus destinataires une heure après, et  prévenus par le Maire vers 15 heures.

 

Ce retrait de délégation, implique bien sur qu’ils aient désormais les mêmes droits et les mêmes devoirs que tous les conseillers municipaux sans délégation en mairie qui n’ont évidemment pas un bureau individuel notamment…

 

Lambersart Passionnément

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Carnets de campagne 2014
commenter cet article

commentaires