Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

12 mars 2014 3 12 /03 /mars /2014 20:34
 
QUAND NICOLAS BOUCHE EST RATTRAPE PAR LE BOULET DE SES MENSONGES
 
Lors de la conférence de presse de présentation de son programme, Monsieur BOUCHE a menti effrontément :
 
1/ Nicolas BOUCHE déménage le maire à son insu
 
En commençant fort, affirmant que notre maire avait déménagé  du quartier du bourg à celui de la Cessoie, ce qui est totalement faux :
 
Arrivé il y a 38 ans à LAMBERSART, notre maire a successivement habité dans les quartiers de la mairie, puis celui de Canteleu, celui de la Cessoie, à nouveau celui de Canteleu, celui du Champ de courses, et enfin celui du bourg, où il réside depuis 2005, ce qui lui donne une bonne connaissance de la vie quotidienne dans de nombreux quartiers de la ville : nous remercions donc monsieur BOUCHE de bien vouloir ne pas le déménager à son insu !!!
 
2/ Nicolas BOUCHE ne sait pas compter (gênant pour un candidat-maire !!) 
 
S’en est suivi une série de comptes d’apothicaire sur l’origine géographique de nos colistiers.
La vérité c’est que nous avons sur nos 35 colistiers à une personne près  la même composition par quartiers que sa liste pour représenter LAMBERSART dans sa diversité sauf pour le quartier des conquérants représenté par 2 colistiers dans notre équipe et 0 dans celle de monsieur BOUCHE (les conquérants forment un quartier à part entière au même titre que la Cessoie  et de population équivalente !!)
Au final si monsieur BOUCHE est  battu, ses électeurs seront probablement représentés par un habitant du canon d’or lui-même, et une habitante de…VERLINGHEM :  Madame DUPONT...
 
3/ Nicolas BOUCHE ne sait pas lire
 
Contrairement à ce qu’il écrit  nous ne nous sommes jamais prononcés pour une piscine ouverte à tous; une nouvelle fois, monsieur BOUCHE est dans la démagogie. Les équipements sont ouverts très largement... tout en respectant les contraintes réglementaires (enseignement de la natation aux écoliers, ouvertures de certaines salles aux collégiens et lycéens) qui obligent à bloquer des créneaux pour nos enfants et nos adolescents. Nos contraintes matérielles et humaines: il faut bien ménager un temps d'entretien des locaux et sauf à embaucher massivement, le personnel d'encadrement des salles ne peut pas être en poste en permanence. Ouvrir le soir et le week-end impliquerait le recrutement supplémentaire de 2 à 3 maîtres nageurs sauveteurs en heures de soir et de week -end soit un coût de 80000 à 120000 euros de plus par an.
 
4/ Nicolas BOUCHE persiste à nier les chiffres
Doubler les effectifs de la police municipale cela coûte 13 fois 40000€ soit 520000€ chaque année, plus de 5% d’augmentation de la taxe d’habitation, et cela ne peut être obtenu même en supprimant les dépenses de communication, dont la moitié concerne les associations et dont le montant qui vient d’être confirmé par le percepteur en 2013 est légèrement inférieur à 150000€ (en nette baisse par rapport à l’année précédente ).
 
5/ Nicolas BOUCHE persiste à nier des évidences qui lui ont pourtant été démontrées :
L’idée de faire une étude sur le centre-ville de Lambersart  a été mentionnée par notre Maire pour la première fois dans une réunion de LMCU en avril 2007 !!!! Elle a été avalisée par Madame AUBRY dans les contrats de territoire en 2010, puis début 2012  bien avant que monsieur BOUCHE  n’en parle dans ses tracts et votée en Conseil municipal en 2013; une telle réalisation ne pouvant évidemment s’envisager qu’après la finalisation du grand chantier du Pacot-Vandracq en 2014; l’étude dont monsieur BOUCHE possède le cahier des charges ne consiste pas à créer artificiellement un centre ville mais à renforcer l’attractivité du cœur de ville pour offrir plus de stationnement autour de la salle des fêtes et de la médiathèque, sans nuire à la qualité de l’environnement et aider ainsi les associations et le commerce de proximité.
6/ Nicolas BOUCHE désinforme régulièrement la population sur le dossier Villavenir.
Contrairement à ce qu’il dit, le parc de l’institution de la Sainte Union (Sainte Odile) a toujours été constructible mais la ville y avait mis une réserve pour équipement sportif. En 2006, les gestionnaires de l’institution ont rencontré monsieur WAMBERGUE, alors premier adjoint à l’urbanisme, pour mettre la ville en demeure d’acheter ce terrain ou de lever la réserve ce que nous avons fait, la fédération du bâtiment a alors proposé à un promoteur d’y construire des logements à énergie passive, projet que nous avons soutenu car il était exemplaire en matière de développement durable; Nous avons donc levé la réserve et malgré deux recours, le tribunal administratif a confirmé le bien-fondé de cette position ; Le terrain est donc au jour d’hui constructible, il a fait l’objet d’une promesse de vente  à un prix voisin de celui des domaines et il n’est donc toujours pas vendu !! Nous avions indiqué depuis le départ que la partie non construite devrait rester en espace boisé et faire l’objet d’un classement urbanistique ad-hoc le moment venu ; Nous avons appris récemment que l‘organisme de gestion de l’institution avait voté pour ne plus vendre cette parcelle, et le promoteur en a eu confirmation en ce début de semaine par le propriétaire la SCI de la Barre;
Dans la mesure où notre programme concerne  non pas les 15 jours actuels de campagne mais les 6 ans à venir et que nous comptons bien être élus, il nous a donc semblé logique de tirer les conséquences de la décision de cette institution qui ne veut définitivement plus vendre et de  faire classer le bois de Sainte Union en espace boisé non constructible par LMCU ;
 
7/ Nicolas BOUCHE ne veut pas reconnaître ses torts

Après avoir publié en toute connaissance de cause, les pseudos sondages bidonnés de son ami Marc PREVOST du site Daily nord, il a copieusement arrosé avec la liste le cœur en plus  la blogosphère d’une étude du magazine CAPITAL, pour tenter de discréditer notre gestion de la ville: pas de chance; maintenant que le journaliste de CAPITAL nous envoie un rectificatif où il reconnaît « que la situation financière de Lambersart est solide » et que « l’endettement est de 479€ par habitant alors que la moyenne des ville de même importance se situe à 1066€ » soit deux fois moins, il continue à attaquer le volume de notre dette tout à fait raisonnable et nul doute qu’il ne publiera pas le rectificatif de CAPITAL !!!
 
 
C’est pourquoi pour avoir proféré autant de mensonges « les yeux dans les yeux en si peu de temps, nous suggérons aux électeurs de le condamner à 6 ans de pénitence dans l’opposition au Conseil Municipal !!

 
Nb : nous félicitons une des colistières de monsieur BOUCHE qui a eu les honneurs du journal  régional de  France 3, c’est dans ce même journal que travaille comme journaliste le n°5 de la liste de Monsieur BOUCHE qui se trouve être par ailleurs son beau-frère, toute liaison entre ces deux événements ne serait que pure coïncidence ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Carnets de campagne 2014
commenter cet article

commentaires