Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 10:23

CEREMONIE-DU-18-JUIN-2012.jpgAprès la lecture de l’émouvant message du Général de Gaulle gravé et entré dans notre histoire par Marc Philippe Daubresse, voici un extrait de la prise de parole de Christophe Caudron en clôture de la cérémonie du 18 juin devant l’hôtel de ville.

« Nous sommes réunis pour nous souvenir de cet appel du 18 juin 1940, durant l'un des moments les plus tragiques de notre histoire. On se remémore la voix de Charles de Gaulle, les postes à galène, le général au micro de la BBC qui proclame : «  la France a perdu une bataille mais n'a pas perdu la guerre »...

Message finalement peu entendu en direct mais repris dans la presse française et les radios étrangères dés le lendemain. Message qui était la réponse que cherchaient tous ceux qui voulaient se battre et qui ne savaient pas avec qui, qui ne savaient pas où aller, ni comment.

Cet appel répondait en écho à Winston Churchill qui le 4 juin avait juré «  nous ne nous rendrons jamais »

C'est sans doute le texte fondateur de la résistance, le début de la France libre, qui poursuit le combat auprès des britanniques, contre le régime de vichy. Notamment les 133 pécheurs de l'île de sein.

Sans le 18 juin, il y aurait eu des résistants mais il n'y aurait pas eu la France libre, il n'y aurait pas eu la France lavée du déshonneur de la collaboration,  il n'y aurait pas eu la France parmi les vainqueurs le jour de la capitulation allemande. "Le 18 juin le général de Gaulle parle pour l'avenir", il sait que si la France sortait de la guerre, elle sortirait de l'histoire parce que l'histoire s'écrirait sans elle.

A travers cet événement nous célébrons la résistance, résister, ne pas renoncer.

En 2010 pour le 70ème anniversaire de l'appel, et pour la première fois, un président français, Nicolas Sarkozy, s'est rendu à Londres pour donner un relief particulier à cette célébration, rendant hommage également à l'amitié franco britannique, à Winston Churchill.

J'ai eu l'occasion de me rendre moins d'un mois après à Carlton Gardens , le QG du général. On peut y voir sur la façade du 4 une plaque en marbre noir de l'appel, et en face une statue du général. Il y avait encore les couronnes déposées au pied de la statue par le président français, le premier ministre britannique et le prince Charles.

Ce 18 juin parle pour l'avenir. C'est le début de la reconquête pied à pied vers le débarquement de juin 1944 et la victoire du 8 mai 1945.

Charles de Gaulle est aujourd'hui un monument national, un monstre sacré du XXème siècle, car c'est aussi l'homme de 1958 et de la Vème république, tant décriée par ses adversaires comme un coup d'état permanent et qui ensuite se sont coulés sans problème dans ses habits, un système démocratique qui fonctionne bien, de façon apaisée, on a encore pu le constater dimanche dernier.

Charles de Gaulle, c'est aussi l'homme de 1963, c'est à dire de la réconciliation franco allemande et du traité de l’Élysée, qui a su tendre la main et bâtir des ponts avec son ennemi d’hier.

De Gaulle à Adenauer : « n'oublions rien du passé mais regardons ensemble vers l'avenir ».

Comme le fit le vieux lion Churchill qui réclama dès la destruction de l'Allemagne nazie, la création des  états unis d'Europe.

Tous les peuples d'Europe doivent se souvenir qu'en juin 1940 c'est toute la civilisation européenne qui a failli périr, et aujourd'hui plus que jamais, dans les circonstances économiques difficiles, une crise finalement encore plus grave que 2008. L'unité de l'Europe est la condition de la survie de sa civilisation, chacun doit tout faire pour la préserver.

Vive la république vive la France ».

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Patriotisme
commenter cet article

commentaires