Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 12:08

Nous avons le plaisir de vous informer que le magazine municipal "Lambersart (infos)" de février 2016 est paru.


Il a été distribué dans toutes les boîtes aux lettres et est également téléchargeable et feuilletable sur le site de la ville :  www.lambersart.fr

 

Ou en suivant ce lien

 

Nous vous proposons ci-dessous l'édito de Marc-Philippe Daubresse et la tribune de notre liste.

Bonne lecture

 

EDITO de MARC-PHILIPPE DAUBRESSE, Maire de Lambersart, Député du Nord

Et maintenant, au travail !

Xavier Bertrand, notre nouveau président du Conseil régional, l’a redit à Lambersart lors des vœux à la population : il veut mettre notre région au travail. Que chacun s’attelle à sa tâche pour la faire rayonner !

À Lambersart aussi, compte tenu des nouvelles contraintes imposées par l’État, j’ai fixé à l’exécutif une nouvelle feuille de route, audacieuse et exigeante, pour s’adapter au contexte en forte mutation. Nous ne pouvons pas continuer comme par le passé une politique d’investissements basée sur des recettes extérieures et des recettes fiscales mais nous ne souhaitons pas davantage baisser le service rendu à la population.

1- Malgré la baisse des dotations de l’État, équivalente à une hausse de 18% de la taxe d’habitation, nous allons stabiliser le taux des impôts locaux jusqu’en 2017 au niveau de 2008 et maintenir bien sûr les abattements pour charge de famille qui sont les plus attractifs de la métropole.

2- Nous allons accroître nos investissements, car nous voulons prendre notre part pour créer des emplois dans le BTP.

À nos projets s’ajoutent d’ailleurs des investissements coûteux relatifs à la nécessaire mise en accessibilité des bâtiments imposée par l’État à la charge des communes. Nous maintiendrons dans le même temps la qualité du service public.

3- Nous allons développer les actions de démocratie de proximité et participative, avec notamment le lancement d’une consultation citoyenne par internet cette année.

4- Après avoir renforcé notre politique de citoyenneté vers les jeunes, nous allons mettre en œuvre un plan citoyenneté décliné dans toutes les politiques municipales.

5- Dans ce contexte de raréfaction de l’argent public et mus par une volonté forte de stabilité des taux d’imposition et de limitation du recours à l’emprunt, nous avons décidé de mettre en œuvre une gestion dynamique de notre patrimoine, comme le préconise la Cour des Comptes, par la vente de foncier pour pouvoir financer les investissements, sans alourdir la dette. Pas n’importe quel foncier : l’immobilier et le foncier improductif, sans utilité pour l’avenir. Nous souhaitons également rationnaliser l’usage des surfaces dont la ville est propriétaire et réduire le nombre de locaux loués.

Ainsi, à Canteleu, la vente d’une bande de terrain du stade Guy Lefort nous permettra de financer la rénovation de la tribune et la construction de deux clubs house.

Au Canon d’Or, nous allons céder une petite partie du Castel Saint-Gérard pour financer la reconstruction du centre et requalifier le parc.

Au Nord-Ouest, l’un des plus gros chantiers du mandat sera l’optimisation du site Nadaud-Pasteur, avec la démolition-reconstruction du groupe scolaire et la vente d’une partie du terrain. Cette gestion dynamique permet en outre de créer des logements neufs dans le tissu urbain existant, en complément du projet du quartier des Muchaux, ce qui est un besoin essentiel pour éviter la décroissance de notre population, qui aboutirait inéluctablement à une augmentation des impôts !

La prudence dans la gestion n’exclut pas l’audace dans les projets ! C’est ainsi que nous ferons véritablement notre travail, pas en vue de la prochaine élection, mais pour la prochaine génération.

 

Tribune de la Majorité

 

 

Face à la crise, la majorité construit pour la prochaine génération, l’opposition détruit, en vue de la prochaine élection !

 

La France est confrontée à l’une des plus graves crises qu’elle ait jamais traversées ! Le mal de notre temps est d’abord un mal de l’âme ; 31% de nos compatriotes indiquent éprouver de la lassitude, 28% de la méfiance. Les 2/3 des Français pensent que leurs enfants ont moins de chance qu’eux de réussir leur vie à l’avenir.

 

Cette lassitude exprime l’impossibilité de se projeter dans un futur meilleur, le sentiment que tant sur le plan de notre sécurité que de notre économie, on est dans une sorte d’impuissance publique générale, fortement relayée par les télévisions qui, « à force d’oublier l’essentiel pour l’urgence, en oublient l’urgence de l’essentiel » comme le disait Edgar Morin.

Après le choc de l’année 2015, la France est rentrée dans une méfiance généralisée vis à vis de la France d’en haut et une confiance réaffirmée vis à vis des instances de proximité de La France d’en bas.

Notre responsabilité première d’élus de terrain est donc de nous occuper avant tout de la prochaine génération et de lui construire un monde où elle soit reconnue comme les générations précédentes l’ont fait pour nous ;

Comment relancer la machine à produire de la confiance ?

Dans le domaine de l’économie, certainement pas en annonçant comme l’a fait M. Hollande, son 17e plan pour l’emploi avec de vieilles recettes d’emplois publics ou de formations parkings pour les chômeurs éculées.

Notre salut viendra d’ici, par des initiatives concrètes à prendre sur le terrain, quartier par quartier (que notre maire a annoncé lors de la cérémonie des vœux et sur lesquelles nous reviendrons), pour obtenir avant la fin du mandat des résultats tangibles. Notre conviction, c’est que nous devons relancer l’emploi par un plan d’urgence, coproduit par la région, le département, la MEL, et les villes qui la composent en mutualisant nos moyens : par exemple en expérimentant chez nous la nouvelle politique régionale d’apprentissage en faveur des jeunes, proposition acceptée par Xavier Bertrand lors des vœux de Lambersart. Les bases d’une démocratie apaisée reposent sur un nombre de principes fondamentaux. La majorité victorieuse dispose du pouvoir de décision, garanti par son résultat aux élections municipales, donc sanctionné par les citoyens.

C’est donc à elle de tracer le chemin.

C’est pourquoi la majorité municipale est sereine et confiante dans l’avenir ; elle a infléchi sa feuille de route, avec de nouvelles méthodes et de nouveaux objectifs que l’on peut résumer d’une phrase : construire un nouveau projet, garantissant nos engagements électoraux et la qualité du service public, sans augmenter le taux de l’impôt local (qui restera à son niveau de 2008), tout en développant nos investissements (pour contribuer à la création d’emplois), et en développant toutes les formes d’engagements et de citoyenneté dans la ville.

Quant à l’opposition, son rôle devrait être d’incarner une force à la fois de critiques et de propositions sur le fond des dossiers de la ville : il n’en est rien, soucieuse avant tout de la prochaine élection, et incapable sur le fond de présenter un projet alternatif crédible, elle consacre l’essentiel de son énergie à détruire sur la forme.

Passé le temps des bonnes résolutions de début d’année, tribune après tribune, blog après blog, on ne compte plus ses dérapages uniquement guidés par un esprit amer et revanchard : elle cherche la fois à salir et à calomnier, à coup d’allégations mensongères, d’attaques personnelles, d’amalgames grotesques, oubliant un peu vite que si le droit à l’expression dans le journal municipal lui est reconnu, il doit s’exercer dans le respect de la loi et sans pouvoir porter atteinte à l’honneur des personnes ! Pourtant la majorité municipale a accordé par un règlement intérieur adopté par le conseil municipal des avantages réels à l’opposition :

- par souci de transparence, la consultation de tous les documents administratifs ou comptables

- un local spacieux dédié, doté de moyens matériels significatifs lui a été attribué,

- ainsi qu’un accès hebdomadaire à une tribune dont la place est calculée proportionnellement au nombre d’élus de part et d’autre.

Que l’opposition lambersartoise s’intéresse aux conditions offertes par d’autres municipalités avant de crier au mauvais traitement ! Quel paradoxe de vouloir apparaître comme les défenseurs du dialogue auprès de la population quand l’essentiel des prises de position vise à détruire l’action de la majorité, au bénéfice des Lambersartois.

Qui est docteur Jekyll et qui est Mister Hyde ?

Lambersart info de février 2016 est paru!

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Communication
commenter cet article

commentaires