Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 04:39

Pourquoi un quartier « Châteaux, Verghelles » (2)?

 

2. Pourquoi Verghelles ?

Sans doute fallait-il choisir dans la longue lignée des seigneurs de Lambersart et même choisir entre les suzerains et les vassaux, les fiefs et l’émiettement féodal !

Le sort tomba donc sur la lignée des Verghelles !

 

Le lotissement Verghelles date des années 1971-1973 construit par le groupe des maisons familiales de Cambrai (maisons blanches) il jouxte les maisons rouges Bâtir construits quelques années auparavant. Il rappelle un des seigneurs de Lambersart. Cette lignée des Verghelles figure parmi les derniers seigneurs de Lambersart avant la révolution française. Charles François Verghelles, trésorier de France par son mariage avec Marie Claire Semittre hérita des terres. En 1752, Lambersart passa à Simon Pierre Eloy Verghelles à la mort de sa mère. Nous possédons son testament rédigé à Douai en 1776 dans lequel il cède ses titres à sa sœur Marie Claire Angélique épouse du seigneur de Poucques. Sa pierre tombale se trouvait dans l’ancienne église Saint Calixte.

 

Penchons nous de manière plus précise sur leur histoire et même sur l’orthographe du nom de famille, fallait-il écrire, Verghelle ou Verghelles ?

La Flandre fait partie du royaume de France depuis 1667. François Semittre ou Smittre ou Smitter, lieutenant dans l'armée royale, devient seigneur de Lambersart en 1673. Il est aussi échevin de Lille en 1673. Fait chevalier en 1675, il devient prévôt des maréchaux de Flandre en 1679 et meurt en 1721.

Sa fille Marie-Claire (morte en 1752), héritière de Lambersart-Bourg, épouse en 1702 Charles François Verghelle né en 1666, fils de Jacques Verghelle, trésorier de France à la chambre des traites (bureau des finances), conseiller et secrétaire du Roi de France au Parlement de Flandre à Lille de 1718 à 1748, fait chevalier et anobli par 20 ans de charge. Charles Verghelle devient seigneur de Lambersart et s'établit au château du bourg (attesté par terrier de 1733). Il fonde la branche des Verghelle de Lambersart et meurt en 1755.

Il n’a jamais été question d’un s au bout du nom de Verghelle. L’armorial de Flandre fait état de la famille Verghelle et propose une traduction flamande Werghelles et c’est sans doute là l’origine du « s » terminal repris par des auteurs. L’histoire de Lambersart (Giard Grimonprez 1911) fait état de la famille Verghelles en citant Simon Pierre Eloi Verghelles mort à Douai en 1776 et évoque l’histoire la famille Verghelle (sans s) en note de bas de page.

Le sceau de la famille Verghelle (sans s) fait état de Charles François Verghelle sieur de Lambersart (1666-1755) qui épouse Marie Claire de Semitre et qui décède en 1752.

 

Dans le terrier du prieuré de Fives de 1733 concernant le domaine de la Cueillerie, le plan du Bourg avec l’église et sa légende évoque le château de M. Verghel. . Cette annotation précise donc bien l’existence d’un château sans doute une demeure seigneuriale servant de relais de chasse.

La seigneurie de Lambersart et Grandval reste néanmoins aux Verghelle, d'abord par leur fils héritier Simon-René-Eloi en 1752, conseiller secrétaire, écuyer, mais qui décède en 1776; non marié et sans enfant, Lambersart passe en 1781 à sa sœur Marie-Claire-Angélique (1706-1783), qui s'était marié sur le tard en 1756 à François-Joseph de Poucques (1727-1785), écuyer, bourgeois de Lille, nouveau seigneur de Lambersart. Trop âgés ils n'ont pas d'enfants et font leur héritier de la seigneurie de Lambersart-Bourg, leur neveu par son père, leur beau-frère Imbert-Lamoral-François-Joseph-Marie, marquis de Genevières, bourgeois de Lille. Il est veuf d'une autre sœur Verghelle, Marie-Catherine-Thérèse* née en 1713, mariée en 1736 décédée en 1760). Son fils Philippe-François-Joseph de Genevières né en 1748, chevalier, comte de Genevières, est le nouveau seigneur de Lambersart et Grandval en 1786.

Le comte de Genevières, seigneur du bourg de Lambersart, traverse la Révolution française et meurt en 1805. Il y a eu des comtes de Genevières jusqu'à la fin du XIXe siècle.

 

Les diverses écritures du nom « Verghelle » laissent beaucoup de libertés aux auteurs de plans cadastraux et la terminale « s » ne semble pas une erreur même si la famille l’avait progressivement élidé.

 

L’histoire vient en aide aux édiles pour retrouver le sens de la dénomination d’un quartier ou d’un lieu dit.

 

Claude REYNAERT

Historien

 

 

Illustration : Testament de Charles François Verghelle à Douai sans s dans la signature

C'est l'été, ouvrons une page de l'histoire de Lambersart (3)

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Culture Tourisme Animations International
commenter cet article

commentaires