Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 04:32
C'est l'été, ouvrons une page de l'histoire de Lambersart (2)

Pourquoi un quartier « Châteaux, Verghelles » ?

1. Une histoire de châteaux fantômes

La zone située au nord ouest des quartiers historiques de la ville de Lambersart, le Bourg, Canteleu et Canon d’or, s’est développée tardivement. La ville de Lambersart a compté pendant longtemps un large espace champêtre. La limite naturelle pourrait être déterminée par la ligne ferroviaire du contour de Lille.

La seule exception à la règle fut le début de la construction de la Cité Familiale, bâtie à l’écart des perditions de la grande ville pour les familles nombreuses lilloises par Eugène Duthoit dans les années 1930.

Le baby boom des années 1950 et le rapide développement urbain a dévoré l’espace agricole proche et Lambersart n’a pas échappé à cet appétit de constructions. La briqueterie Marquant qui occupait une grande partie de la zone nord ouest avait cessé sa fabrication, faute de terrains disponibles et avait transformé une partie de ses installations en bâtiments industriels qui servaient de grandes surfaces pour la vente des matériaux de construction. Pendant plusieurs années, l’emplacement des anciennes carrières d’où étaient extraites des argiles servant à la fabrication de briques est devenu une aire de décharge et donna beaucoup de soucis à la municipalité. La cheminée de la briqueterie est tombée en février 1976.

Déjà au nord de cette zone, tout un quartier de maisons individuelles avait été construit ce sont les quartiers Verghelles et ZAC Village en Flandre. 482 logements devaient être construits de part et d’autre de la route de Lompret dont 300 à l’emplacement de la briqueterie tant du côté où les terres avaient été exploitées que du côté du séchoir. Les terrains sont maintenant tous occupés et c’est une petite ville qui s’est construite avec son centre commercial, ses écoles rue Nadaud, sa salle de sports Norbert Segard et ses centaines de maisons individuelles avec jardinets et aussi deux petits collectifs de 50 logements.

Le lotissement Châteaux date des années 1967 – 1968. Et pourtant nul château à l’horizon !

Les édiles municipaux qui ont baptisé ce quartier auraient ils découvert des archives inédites ?

Rien de tout cela pourtant !

La société Bâtir avait déterminé des lots d’environ une petite centaine de maisons et avait donné des noms à ces ilots nouvellement créés : Chambord, Chenonceau.

Afin d’unifier le secteur, les autorités municipales ont décidé d’appeler ce nouvel ensemble, les Châteaux !

A suivre

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Culture Tourisme Animations International
commenter cet article

commentaires