Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 04:48

Nous avons le plaisir de vous informer que le magazine municipal "Lambersart (infos)" de juillet 2014 est paru. Il est en cours de distribution dans tous les foyers lambersartois.

 

Il est également téléchargeable et feuilletable sur le site de la ville :

www.lambersart.fr

 

Nous vous proposons ci-dessous la tribune de notre liste:

 

 

LAXISME, POPULISME OU PRAGMATISME ?

 

« Notre maire l’exprime avec justesse dans son éditorial, toutes les communes vont être confrontées à une tempête financière sans précédent, puisque la baisse des dotations de l’Etat d’ici 2017 équivaut à une augmentation de la taxe d’habitation de 21% !

Bien évidemment, notre liste tiendra son engagement de campagne de ne pas augmenter les taux des impôts locaux, mais cet engagement devient de plus en plus difficile à réaliser, dans un contexte où l’Etat ne cesse d’alourdir les charges financières qui pèsent sur les communes :

- Rendre tous les bâtiments municipaux accessibles à tous les types de handicap : voilà une action louable, mais avec quel argent ? Ne vaudrait-il pas mieux réaliser un programme moins ambitieux qui consiste à donner l’accessibilité pour les logements construits en rez-de-chaussée, comme nous l’avons fait pour l’habitat construit sur la place de l’Europe récemment.

Réaliser une réforme des rythmes scolaires, qui fait l’unanimité contre elle, perturbe les parents et n’apporte pas grand-chose aux enfants impose aux communes de trouver le financement pour organiser des activités périscolaires, qui, en définitive, devront être payées soit par le contribuable soit par l’usager.

Face à ce laxisme du gouvernement, deux attitudes sont possibles : le populisme ou le pragmatisme.

Nous espérons que notre opposition qui se veut désormais constructive ne cédera pas à la tentation du populisme qui consiste à attiser les haines et les colères et à surfer sur les mécontentements des habitants, en soufflant sur les braises, mais en ne proposant strictement rien pour sortir de la crise.

Pendant la campagne électorale, l’opposition a promis de baisser les impôts de 10%, promesse démagogique qu’elle aurait été incapable de tenir avec la baisse brutale des dotations de l’Etat et pourtant, depuis le début du mandat, elle ne cesse de proposer de nouvelles dépenses dans les réunions des commissions et du conseil municipal, sans se soucier de leur financement.

Il en est de même pour la réforme des rythmes scolaires. Le conseil municipal, unanime, est opposé à cette réforme inutile et coûteuse : à partir de là, deux attitudes sont possibles. Dans un premier temps, l’opposition a proposé de ne pas l’appliquer : ne pas appliquer la loi, quel bel exemple pour les petits délinquants de notre commune !

Dans un second temps, elle s’est bien gardée d’intervenir dans les multiples réunions de concertation, de peur de proposer des mesures qui risqueraient d’être impopulaires pour résoudre ce problème en forme de casse-tête chinois ! Et aujourd’hui, elle prétend nous donner des leçons, sans se soucier en aucune manière du financement de cette opération qui ne doit pas retomber sur nos contribuables !

Rejetant le laxisme et le populisme, nous avons choisi la voie du pragmatisme : parce que nous nous devons d’appliquer la loi, nous avons trouvé le chemin d’un compromis pour satisfaire les parents afin qu’ils soient peu perturbés dans leur organisation quotidienne, les enseignants pour qu’ils disposent de larges plages horaires le matin pour enseigner les matières fondamentales à leurs élèves, mais aussi les associations et les garderies qui pourront retrouver leurs activités perdues du mercredi matin le vendredi après-midi.

Nous allons proposer au conseil municipal une solution équilibrée : garantissant le maintien des études surveillées (qui ne sont plus effectuées par l’Education Nationale) et assurant le vendredi après-midi 2h30 d’activités pédagogiques qui seront prises en charge pour moitié par le budget municipal sans augmentation du taux des impôts locaux, pour moitié par les usagers avec un tarif de 3€30 par séance (soit 112€ par an en moyenne) avec application du quotient familial, pour alléger la charge des ménages les plus fragiles (de 1,6€ à 5,45€ selon les revenus et la charge de famille). Ce projet a été approuvé par chacun des conseils d’école, sans exception, et après une large concertation, n’en déplaise à ceux qui voulaient imposer autoritairement un point de vue pourtant minoritaire.

Au moment où la crise touche avec violence nos populations, nous avons tous besoin d’apaisement et de rassemblement pour affronter ensemble les difficultés; nous faisons confiance aux

Lambersartois pour choisir la voie du pragmatisme et rejeter celle du laxisme ou du populisme ! »

Lambersart info juillet 2014 est paru !

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Communication
commenter cet article

commentaires