Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • LAMBERSART PASSIONNEMENT
  • : Blog de l'Equipe de la liste municipale majoritaire "Lambersart Passionnément".
  • Contact

Bienvenue sur notre blog !

8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 03:59

Morceaux choisis du discours de Marc-Philippe DAUBRESSE au conseil d’installation du 6 avril

 

« Merci à vous tous

 

C’est  à la fois avec beaucoup d’humilité devant l’immensité de la tâche qui reste à accomplir, mais aussi avec beaucoup de confiance dans l'avenir de ma ville que je reçois la charge que vous venez de me confier et que je veux répondre au message exprimé par nos habitants :

En premier lieu un chaleureux hommage aux  anciens adjoints et conseillers municipaux, quelles que soient leurs opinions, qui ont accompli le mandat précédent: Qu’ils reçoivent, ici ce matin, la reconnaissance de tous au moment où les responsabilités publiques sont de plus en plus décriées, il est utile de rappeler la somme d’abnégation, de dévouement et d’opiniâtreté  qu’il faut déployer bien souvent au détriment de la vie familiale, pour faire vivre la démocratie. 

 

            Hier, Nous  venons de traverser une élection à nulle autre pareille :

Il faut nous habituer à l’imprévu, demain ne sera pas ce qu’il avait l'habitude d’être, pas plus dans notre ville de Lambersart, que dans  notre pays la France, ou  dans le  reste du monde ;

 

Une campagne électorale a une fonction démocratique spécifique. Le moment de l'élection est marqué par l'expression de projets et d'idées contradictoires permettant à chaque citoyen d'exprimer sa confiance ou son rejet.

TOCQUEVILLE, grand défenseur de la démocratie représentative, pensait que la vie politique allait se simplifier dans les démocraties, en se ramenant à une équation entre majorité et opposition, un phénomène arithmétique.

Or aujourd'hui la situation s'est complexifiée. La légitimité du fait majoritaire reste la pierre d'angle de la démocratie mais elle s'enrichit maintenant de la reconnaissance des droits de l'opposition et de l'expression de la démocratie de proximité.

 

1/ Il me faut saluer d’abord  quel que soit le vote émis  les électeurs, qui se sont déplacés pour voter, dimanche dernier, qu’ ils soient remerciés pour cet acte de citoyenneté, respectés dans leur choix ,pas seulement écoutés, mais aussi entendus ;

 

2/ Je salue également  toutes les listes qui se sont présentées à cette élection, et qui se sont battues pour défendre un programme, souvent des idées, ou des convictions, parfois  avec des méthodes qui mériteront de s’interroger pour l’avenir afin de retrouver un débat apaisé, dans une ville qui n’aime pas les excès et recherche avant tout le calme et  la modération.

Bien évidemment, les droits de l’opposition seront respectés, en application de la loi, mais au delà des règlements il y a les comportements : dans l’intérêt général, nous devrons donner  l’image d’un Conseil Municipal où règne le respect des personnes et la tolérance et le spectacle d’un débat sérieux et constructif, la politique ce n’est pas qu’une histoire de clans ou d’idéologie, c’est aussi une histoire d’hommes.

 

3/ Ensuite je forme le vœu  que les uns et les autres nous sortions de cet état de fébrilité qui a abouti à ce que nous n’écrivions pas la plus belle page de l’histoire de Lambersart au cours de cette campagne heureusement terminée: afin que nous n’illustrions pas l’épître de ST Paul aux Romains :

«  se vantant d’être sages , ils sont devenus fous ! »

 

4/ Enfin que nous trouvions les moyens, nous qui sommes élus  et allons siéger au sein du conseil municipal d’assurer une représentation démocratique aux 40% d’électeurs qui n’ont voté ni pour la majorité, ni pour l’opposition municipale. 

Il me faut remercier ENFIN les lambersartois du soutien accordé à ma liste  dimanche dernier.

Malgré les 6 listes dont 2 de gauche, en présence, la majorité des électeurs a voté pour MON ÉQUIPE  majoritairement au second tour: 

Mieux, la majorité municipale est  passée de 5477 voix en 2008 à  5610 cette année !

C’est à dire de 51.% en 2008 à 51.7% en 2014 

Les oppositions passant donc de  49% en 2008  à  48.3 % pour la liste conduite par Yvon COUSIN !

Pour moi qui suis passé  onze fois avec succès  devant les électeurs lambersartois , aux élections municipales  ou législatives ,cette nouvelle victoire vues les circonstances ,marque à la fois une marque de confiance de la part des électeurs qui CONSOLIDE MA LÉGITIMITÉ, et une demande de changement  mais cette victoire, restera pour moi comme la plus belle car :A vaincre sans péril , on triomphe sans gloire ;

 

J’ai lu dans la voix du nord que les élus du suffrage universel ne seraient pas représentatifs sous prétexte que des abstentionnistes ne seraient pas venu voter ;

 

Sachant que dans les grandes villes de la Région,

MME AUBRY réalise  24.07% des inscrits à LILLE

MR DARMANIN 21.6% à TOURCOING

MR DELBAR 14.8% à ROUBAIX 


MR BAERT 25.03% à WATTRELOS 


MR GERARD 36.4% à MARCQ

Moi-même à LAMBERSART 

26.8%

C’EST A DIRE A PEU PRES LA MEME CHOSE QU’EN 2008.

Dans notre système électoral,  tous ces maires sont, par essence, représentatifs ;

Ce serait une erreur de penser comme ROUSSEAU que la démocratie directe vaut mieux que la démocratie représentative. 

Je crois plutôt  le contraire avec MONTESQUIEU ou TOCQUEVILLE 

Sommes-nous plus libres en laissant le peuple maintenir la peine de mort ou plus éclairés en laissant la démocratie issue des urnes l’abolir ?

De la même manière  que l’on assiste très rarement à des alignements planétaires, bien malin qui aurait pu prédire qu’avec l’absence de front national au premier tour de scrutin, l’effondrement historique de la gauche, de surcroît divisée à Lambersart, l’élimination et le retrait inattendu de certaines listes entre les 2 tours, on aboutirait à la configuration inédite de dimanche dernier d’un duel entre un maire et son ancien premier adjoint et ami, cette configuration ne se reproduira plus, mais elle a abouti à une confrontation  qui nécessite de tirer certaines leçons :

 

>> C’est pourquoi j’ai Confiance dans notre capacité à poursuivre l’action des équipes qui se sont succédées à la tête de cette commune et dont j’essaie d’assumer l’héritage, avant de le transmettre à un élu plus jeune que moi, qui se soumettra à son tour au verdict des électeurs !

 

ET MAINTENANT TOURNONS NOUS RESOLUMENT MAIS LUCIDEMENT VERS

L’AVENIR :

 

Le  message des 2 scrutins qui viennent de se dérouler est double et n’a rien de contradictoire :

 

sur le fond, continuer  à mettre en œuvre le projet qui m'a permis hier de métamorphoser les quartiers de notre ville, de préserver Lambersart d’un monde de plus en plus injuste  et insécurisant, tout en l’enrichissant des propositions innovantes des listes concurrentes

 

sur la forme  assurer le changement dans nos méthodes  de gouvernance, pour obtenir plus de proximité, de simplicité, de réactivité et de concertation ;

 

Alfred Smith disait que

 

«  tous les méfaits de la démocratie sont remédiables par plus de démocratie »

 

C’est principalement sur ces points en particulier sur la démocratie de proximité, et la démocratie participative, que se sont portées les critiques             ;

 

C’est pourquoi, après avoir écouté de nombreux lambersartois au cours de multiples réunions, j’ai défini une nouvelle feuille de route afin d’insuffler ce changement dans les méthodes et la gouvernance :

 

Pour plus de concertation :

 

1/ Un conseil de concertation qui prendra la forme d’une  commission extra municipale ,

Pour plus de démocratie directe ;

 

2/ Tous les deux ans  une consultation citoyenne, sous une forme à déterminer, et sur le modèle suisse;

 

3/ Un conseil des associations sera mis en place d’ici la fin de l’année afin de permettre l’élaboration de contrats triennaux, garants de la pérennité financière de nos associations.

 

4/ Afin d’assurer la transparence les principales informations relatives à la gestion municipale seront mises en lignes sur le site portail internet de la ville ;

L’ensemble de cette important sujet de la démocratie participative et de proximité, sera confié à Christophe CAUDRON, c’est lui qui aura vocation à conduire les destinées de la liste majoritaire en 2020.

 

Pour plus  de maîtrise des coûts : 

 

J’en viens maintenant à l’essentiel qui devrait nous rassembler ce matin : l’avenir de Lambersart :

 

Comme je l’ai dit au début de cette campagne nous allons subir, comme toutes les collectivités locales, une tempête financière sans précédent qui nécessitera de tenir fermement la barre du navire lambersartois.

Heureusement pour nous, notre gestion, je le répète ici après le mensuel capital est saine et solide :

 « La ville de Lambersart n’a pas de problème de paiement de ses dettes, n’est pas endettée et elle a des marges de manœuvre qui peuvent lui permettre de poursuivre une politique d’investissement » fin de citation. 

 

La tempête financière ne viendra donc pas de l’intérieur du navire mais de l’extérieur ou l’océan sera jonché de champs de mines posées pour la plupart par l’impéritie du gouvernement actuel  et qui peuvent exploser à tout moment. 

J’en retiendrai 4

1) la réforme des rythmes scolaires,

2) la  réforme du code pénal de Mme TAUBIRA

 

Maire de Lambersart d’abord, mais député ensuite, je combattrai ces 2 réformes par les voies légales, à l’Assemblée Nationale, conformément au souhait de nos électeurs ;

 

3) la baisse des  dotations de l’État qui va s’accentuer en 2015

4) en fin les relations avec LMCU essentielles sur  PLUSIEURS «  sujets stratégiques : l’avenir des MUCHAUX, le dossier cœur de ville et la coulée verte entre Canteleu et le Colysée.

 

Le budget, ce sera notre premier grand chantier avec débat d’orientation budgétaire le 16 avril  et vote du budget le 7 mai. 

 

CE DOSSIER CAPITAL SERA CONFIE à MME KRIEGER. La feuille de route est à la fois exigeante et  trépidante.

 

Une ville est un livre où l’on écrit sa vie, c’est pourquoi avant de prétendre assumer les destinées d’une commune,  il faut savoir questionner  la ville : elle porte en elle tous les secrets et elle murmure toutes les réponses.

 

Pour moi, la rencontre avec ma ville a été depuis le début, un chemin de liberté, où aucune certitude n’est hermétique, où aucune habitude n’est immuable.

Il faut marcher comme si on pouvait voir l’invisible et donc prévoir l’imprévisible.  Depuis le début, j’ai accepté de me laisser étonner moi-même, et j’ai essayé de la métamorphoser pour qu’elle donne le meilleur d’elle-même dans le respect de son identité et dans la dynamique de son siècle.

Il nous  faut maintenant mieux l’écouter, et mieux l’entendre à partir d’une gouvernance rénovée.

Notre challenge commun, ce n’est pas seulement de bien gérer la ville ou de maintenir son identité, c’est de savoir où l’emmener et de  trouver le bon rythme pour la faire évoluer face au monde qui change, c'est-à-dire en définitive, pour lui permettre de rester elle-même.

 

Aujourd’hui, dans la majorité j’ai autour de moi une  équipe, riche de l’expérience des élus sortants et forte de l’énergie et du dynamisme des entrants. J'ai l’intention durant ce mandat de tracer le cap, de tenir fermement la barre et de m’appuyer fortement sur  cet équipage de talent : les responsabilités.

Mais il y a aussi dans l’opposition, une alliance de compétence et de renouveau, formons le vœu que nous saurons nous retrouver sur l’essentiel, dans le respect mutuel de nos différences, lorsque l’essentiel c’est à dire l’avenir de LAMBERSART sera en jeu. 

 

Aujourd’hui, nous allons ouvrir un chapitre singulièrement différent du livre de la vie lambersartoise.

 

Notre première priorité sera de maîtriser nos équilibres financiers nos dépenses et donc notre fiscalité.

Ensuite il nous faudra mieux garantir la sécurité, préserver notre environnement, favoriser le commerce et augmenter le stationnement, créer de l’emploi et renforcer la solidarité envers les personnes les plus fragiles, bâtir dans tous nos quartiers de nouveaux projets, offrir le meilleur a toutes les familles et à leurs enfants, conforter la vie associative quelle soit culturelle sportive ou solidaire. 

 

Et ..surtout « last but not least » , agir par une multitude de petites actions au plus près de chez vous. 

 

 

Bref mon ambition est que Lambersart soit une des villes les plus attractives et les plus  attrayantes de l'agglomération dans une agglomération lilloise qui devienne la métropole d'excellence en matière de développement et d'environnement. J'ai bien entendu le message des Lambersartois, satisfaits  que je les représente à Paris, mais souhaitant que leur maire demeure proche des préoccupations locales. 

 

Pour conclure, je voudrais vous dire que nous sommes en train de passer d'une démocratie représentative -que nous incarnons dans ce conseil- à une démocratie d'opinion, qui présente bien des dangers.

 

Ce dialogue direct que véhicule la société des médias, avec ses règles propres, avec cette notion d'instantanéité et d'immédiateté est, une nouveauté terrible dont nul n'a encore mesuré les conséquences. Il modifie la nature même du politique et transforme les maladies qui le guettent ; il sort le politique de son isolement, l'expose à tous les vents, et  le surexpose parfois. Il l'absorbe dans des sollicitations quotidiennes qui ne sont pas toujours celles de l'efficacité ; il le pousse à la navigation côtière, au cabotage alors qu'il faudrait qu'il puisse aller un peu plus vers le large, un peu plus vers la haute mer, qu'il puisse regarder franchement l'avenir sans être troublé par cette démocratie de l'opinion.

Ayons cette image dans la tête, je crois  qu'il nous faut anticiper en priorité ce futur qui arrive plus vite qu’on ne pense. Le mandat, que nous allons accomplir, sera bien accompli et les Lambersartois nous en seront reconnaissants si nous avons la volonté d'apporter à Lambersart un souffle, un projet, une vision pour l'avenir.

C’est bien une nouvelle forme de bonheur que nous devons inventer tous ensemble

Un bonheur plus inscrit dans l’intensité que dans la durée ; plus guidé par l’invention intellectuelle que par les biens matériels, plus axé sur de nouveaux modes de vie  que basé sur le déclin d’une  société qui a oublié ses valeurs fondamentales c'est-à-dire son âme.

 

C’est le sens de la formule du  PRÉSIDENT OBAMA

 

« C'est le moment de se réapproprier notre rêve et de réaffirmer cette vérité fondamentale :

Nous sommes plusieurs mais nous ne faisons qu'un, tant que nous respirons, nous espérons, quand nous faisons face à ceux qui nous disent que c'est impossible, nous répondons avec ce crédo éternel qui définit l'esprit d'un peuple OUI NOUS LE POUVONS ».

Je vous remercie».

Revivez l’installation du conseil du 6 avril 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by LAMBERSART PASSIONNEMENT - dans Vie Municipale et Projet Politique
commenter cet article

commentaires

Lambersart passionnément 14/04/2014 14:45

Merci Nicole.

Nicole PILLO est une ancienne conseillère municipale de lambersart.

PILLO Nicole 08/04/2014 22:55

Bonjour Marc Philippe
Je viens de lire ton discours d'investiture. Bravos tout est dit sans langue de bois. Je ne pouvais pas venir dimanche. Je t'ai écris une carte de félicitations et j'espère que tu l'as reçue. Amitiés.